Lutte contre le terrorisme : Roch Kaboré appelle le Conseil de sécurité à soutenir les pays du G5 Sahel

A la 76ème session de lAssemblée Générale des Nations Unies, ce jeudi 23 septembre 2021, le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a rappelé que la stabilité, la sécurité et la paix au Sahel, en proie aux attaques terroristes « ne sont pas seulement une affaire des pays du G5 Sahel ».  

Le Président du Faso, dans son adresse, a évoqué la situation sécuritaire précaire au Sahel. Reconnaissant qu’au « Burkina Faso, la situation sécuritaire continue de se dégrader, surtout dans la zone des trois frontières (Burkina Faso, Mali, Niger), mais aussi dans d’autres régions du pays », il a ainsi appelé à la solidarité internationale afin de venir à bout de l’hydre terroriste.

« Il s’agit de paix et de sécurité internationales et donc il est nécessaire, voire urgent pour la communauté internationale et particulièrement le Conseil de sécurité, de soutenir les pays du G5 Sahel dans la lutte contre le terrorisme », a indiqué Roch Kaboré qui a suggéré de placer le mandat de la Force Conjointe du G5 Sahel sous le chapitre VII de la Charte des Nations Unies.

Tout en rappelant que la situation dans la zone des trois frontières « résulte de leffondrement de la Libye en 2011, qui a fait exploser la circulation des armes dans la région du Sahel », Roch Kaboré a attiré l’attention des Nations Unies sur la situation de ce pays.

Pour le Président du Faso, la solution politique au conflit libyen contribuera sans aucun doute à la stabilité et à la sécurité dans la région du Sahel.

Écouter l’article


Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page