Mécanisme de fixation des prix des hydrocarbures au Burkina : Le CIDPH se dévoile à Ziniaré

Les membres du Comité interministériel de détermination des prix des hydrocarbures (CIDPH) organisent un atelier de réflexion et de sensibilisation sur les produits pétroliers du 23 au 25 septembre 2021 à Ziniaré. Il s’agit d’outiller des organisations de consommateurs, de l’administration publique et des journalistes sur l’ensemble du mécanisme des produits pétroliers au Burkina Faso. 

Dans l’optique d’une bonne appréciation des enjeux liés aux produits pétroliers au Burkina Faso, les membres du Comité interministériel de détermination des prix des hydrocarbures (CIDPH) organisent un atelier à Ziniaré dans la région du Plateau-Central.

Durant trois jours, des membres des organisations de consommateurs, de l’administration publique et des journalistes seront outillés, entre autres, sur le mécanisme d’approvisionnement du Burkina Faso en produits pétroliers, la problématique de la fraude dans le secteur des hydrocarbures, la maîtrise des circuits d’approvisionnement et les prix des produits liquides et gazeux.

Lire également 👉Burkina Faso : Augmentation du prix du carburant et du gaz butane

En effet, les hydrocarbures constituent pour le Burkina Faso, l’un des produits de grande consommation les plus sensibles tant au niveau de sa manipulation qu’au niveau de la fixation de son prix de mise en consommation. La problématique de la maîtrise des circuits d’approvisionnement et de distribution, ainsi que  celle des prix des produits liquides et gazeux suscitent régulièrement des débats.

La Présidente du CIDPH, Yvonne Rouamba, a rappelé que le comité le Comité interministériel de détermination des prix des hydrocarbures (CIDPH)
La Présidente du CIDPH, Yvonne Rouamba, 

La Présidente du CIDPH, Yvonne Rouamba, a rappelé que le comité interministériel de détermination des prix des hydrocarbures (CIDPH) a été mis en place en 2009. Elle a indiqué qu’avant cette date la Société Nationale Burkinabè d’Hydrocarbures (SONABHY) du Burkina Faso avait le monopole de la fixation des prix des hydrocarbures et de l’approvisionnement en produits pétroliers.

A l’écouter, à travers cette rencontre, il s’agira d’échanger sur les mécanismes d’approvisionnement du Burkina Faso en produits pétroliers et de faire l’état des lieux et des perspectives pour une meilleure satisfaction de la demande à moindre coût.

« Egalement, de réfléchir sur la problématique de la fraude dans le secteur des hydrocarbures et ses impacts sur l’économie nationale et des solutions pour y remédier. Réfléchir sur la structure des prix des hydrocarbures et le mécanisme de réajustement des prix au Burkina Faso, d’échanger sur la subvention à la consommation des produit pétrolier », a fait comprendre Yvonne Rouamba.

En rappel, le gouvernement a mis en place une structure autre que la SONABHY pour s’occuper des activités relatives à l’élaboration des structures des prix des produits pétroliers. C’est dans ce contexte que le CIDPH a été créé par décret en 2009.

Ce comité est chargé, entre autres, de collecter toutes les données et informations sur le marché pétrolier, élaborer la structure des prix des hydrocarbures, déterminer périodiquement les montants des différentes charges qui concourent à la détermination des prix, déterminer les manques à gagner, la résultante du blocage des prix, déterminer les modes de reversement.

Le comité est présidé par le secrétaire général de la Primature. Il est appuyé par des représentants des ministères en charge de l’économie, de l’énergie, du commerce et des agents de la SONABHY.

Jules César KABORE
Burkina 24

Écouter l’article


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page