Côte d’Ivoire : L’ambassadeur du Burkina aux côtés des familles des victimes de la noyade à Greikro

ECOUTER
Voiced by Amazon Polly

Côte d’Ivoire  – La communauté burkinabè de Greikro, village situé dans l’Ouest ivoirien, a été endeuillée le vendredi 18 septembre 2021. Il s’agit de huit (8) jeunes filles, toutes de nationalité burkinabè, tuées par noyade après le chavirement de leur pirogue. Elles tentaient de traverser le fleuve Sassandra. Ce drame a plongé la communauté burkinabè de Greikro dans la tristesse et la consternation. 

L’ambassadeur du Burkina Faso en Côte d’Ivoire, Mahamadou Zongo, a effectué le déplacement de Greikro quelques jours après ce triste évènement pour présenter ses condoléances et apporter son soutien aux familles des victimes mais également à l’ensemble des populations de ce village.

Ce fut l’occasion pour lui de remercier les autorités administratives de la Région Guemon pour leur diligente implication. Le diplomate burkinabè avait à ses côtés le Consul général à Soubré (Ouest), Hervé Bazié,  l’Attaché de Défense, le colonel-Major Forogo Labawo, le délégué consulaire de Guezon, Ibrahim Ouédraogo et leurs collaborateurs.

La délégation a bénéficié de l’accompagnement des autorités administratives de la Région du Guemon, ayant pour chef lieu la ville de Duékoué, qui dès la survenue du drame s’étaient mobilisées à travers le déplacement de la Brigade de la gendarmerie le jour même, suivi du déplacement d’une délégation conduite par le Secrétaire général de la préfecture de Région dans le village pour exprimer la compassion aux familles éplorées.

La délégation conduite par l’Ambassadeur a été accompagnée dans le village par le SG de la Préfecture, le Sous-préfet de Duékoué, de celui de Guezon ainsi que le Commandant de Brigade de la Gendarmerie. Sur place, ce sont des populations, encore meurtries par le drame mais dignes que la délégation a rencontrées.

Le Chef du village de Greikro, Yao Kouamé, a souhaité la bienvenue aux visiteurs du jour et salué leur présence parmi les siens pour partager leur douleur, remonter le moral des familles endeuillées et apaiser leurs cœurs. Pour Yao Kouamé, cette présence de la délégation témoigne, par ailleurs, de la proximité de la représentation diplomatique avec les populations.

Il a invité les populations de son village à cultiver l’amour, l’union, l’entente, la cohésion et la solidarité au quotidien et en toutes circonstances.

Pour sa part, l’ambassadeur du Burkina Faso a renouvelé ses remerciements aux autorités préfectorales et exprimé sa reconnaissance à la chefferie du village pour leur forte implication dans la prise en charge de la tragédie.

Aux familles éplorées,  Mahamadou Zongo a présenté ses condoléances ainsi que celles des plus hautes autorités du Burkina. Il a remercié, au nom de la Représentation diplomatique, l’ensemble des populations pour leur solidarité dans ces circonstances douloureuses et les a exhortées à maintenir cet esprit.

De leur côté, les parents des victimes se sont montrés réceptifs aux différents messages et ont réaffirmé ne pas en vouloir au piroguier ni à la communauté malienne dont il est membre. Le chef de la communauté, a abondé dans le même sens et a également pris la parole pour exprimer sa compassion et témoigner des bonnes relations entretenues par l’ensemble des populations de la localité.

En rappel, c’est le vendredi 17 septembre 2021 que le drame est survenu à Greikro, un village situé dans le département de Duékoué dans la partie Ouest de la Côte d’Ivoire. Ce jour-là, huit jeunes filles, toutes de nationalité burkinabè ont péri dans un fleuve alors qu’elles tentaient de le traverser à bord d’une pirogue qui a chaviré. L’on a, toutefois, enregistré deux rescapés. Il s’agit du piroguier et d’une jeune fille.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Correspondant de Burkina24 en Côte d’Ivoire

Avec le SERCOM Ambassade du BF en CI



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page