Etalons : « Le cas Bandé aurait pu être géré autrement en interne » (Boureima Maïga)

Boureima Maïga, le directeur sportif de Salitas FC, par ailleurs manageur de Hassan Bandé, s’est prononcé sur la sanction infligée par le sélectionneur des Etalons, Kamou Malo, à l’international burkinabè. Ce dernier avait eu une mauvaise humeur lorsqu’il a été remplacé lors du match entre les Etalons du Burkina Faso et le Mena du Niger (2-0). Burkina 24 vous propose le point de vue de Boureima Maïga à ce sujet. 

Bandé non convoqué, un cas d’école !

Aujourd’hui je suis un peu triste et amer, un peu dans le chaud et le froid car nous sommes dans une dynamique ou le leadership a besoin d’un management à la hauteur de cette nouvelle génération de star un peu fougueux et volontaire. 

Le sentiment de patriotisme et de vouloir bien faire conduit à des écarts de conduite parfois dû au feu de l’action. Personne n’aime se faire remplacer, même si le coach trouve opportun de le faire. Sur le feu de l’action nous nous sentons humilié. 

Je ne veux en aucun cas défendre l’indéfendable car loin de moi l’idée d’aller en contresens du coach national car la rigueur et la discipline doit être une vertu au sein d’un club, d’une équipe nationale ou même dans la vie d’une communauté.

Gérer autrement

Le cas Bande aurait pu être géré autrement en interne avec une discussion franche et des amendes et cela reste en interne et son action se justifie simplement par la fougue de la jeunesse que vous avez vite recadrés.

La question que je me pose, allez-vous frapper aussi fort avec la même rigueur si un tel cas se reproduisait ou s’il y avait un mouvement d’humeur, j’aimerais le savoir ?

Parfois par la petite expérience que j’ai, les questions les plus épineuses ont besoin d’une rigueur en interne et de la protection d’un patron voire comme un père qui protège ses enfants. Jeter le garçon à la vindicte populaire est, peut-être, une solution mais pas la mienne. 

Le vestiaire a besoin d’être soudé et fort et tout en interne doit être géré de façon stricte pour demeurer en interne. 

L’esprit d’équipe

Je ne vais pas oser comparer la main tendu du coach parisien vers Leo Messi qui est une insubordination, selon certains, mais une frustration selon d’autres. Le coach l’a gérée. Et on ne saura jamais ce qui a été dit mais ce qui est sûr, le lutin argentin est toujours sur le terrain avec ses amies. 

L’équipe nationale a besoin de tous ses fils, punissez-le si vous voulez car vous êtes le boss de l’équipe et votre décision est la dernière. Le joueur pouvait dire qu’il n’allait plus démarrer le match, mais laisser un joueur prendre place sur l’aire de jeu et le remplacer après quelques minutes, c’est pas facile. 

Il y a un Team Manager pour gérer et trouver un consensus avec le joueur et le staff.  Ce dernier a assez d’expérience pour atténuer l’orage entre le staff et les joueurs.

Protéger les joueurs

Beaucoup, d’autres cas ont été gérés différemment. Protégeons nos Etalons en étant très ferme sur la conduite à l’interne car ils sont une source d’inspiration pour les générations futures.

A mon humble avis, le cas Bandé aurait pu être géré autrement, avec tout le respect que je vous dois, coach.

Bonne chance à vous et vive le Faso Foot.

Écouter l’article


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page