Nouveau Sommet Afrique-France (NSAF) : 3.000 participants attendus à Montpellier

Renouveler et revisiter les relations entre la France et l’Afrique, voilà l’objectif du Nouveau Sommet Afrique-France (NSAF) qui se tiendra à Montpellier le 08 octobre 2021. En prélude à ce sommet, l’ambassade de France au Burkina Faso a organisé un déjeuner de presse ce jeudi 30 septembre 2021 à Ouagadougou, pour annoncer les couleurs de ce sommet. 

Tourné vers les acteurs du changement en l’occurrence les entrepreneurs, les intellectuels, les chercheurs, les créateurs, les influenceurs, le Nouveau Sommet Afrique-France veut questionner et redéfinir les fondamentaux de la relation entre la France et le continent africain en écoutant la jeunesse, en répondant aux interrogations et en créant un nouvel espace de dialogue orienté vers l’avenir.

Telles sont donc les ambitions que nourrissent le Nouveau Sommet Afrique-France prévu pour le 08 octobre 2021 à Montpellier. En marge de cet évènement, l’Ambassadeur de France au Burkina, Luc Hallade, était face aux Hommes de médias pour exposer les activités qui tiendront en haleine les participants de ce sommet.

En outre, ce nouveau sommet veut mettre en avant l’engagement citoyen des jeunesses africaines et françaises. Une grande partie des interventions de ce nouveau sommet, comme pour l’ensemble de l’évènement, sera conduite par des jeunes africains engagés.

« Notre priorité, ça devrait être la jeunesse », avait indiqué le Président français, Emmanuel Macron, lors de son passage à Ouagadougou le 28 novembre 2017. En ce sens, ce sommet est une façon de matérialiser cet adage car organisé en faveurs des jeunes.

« Au cours de ce sommet, la jeunesse va avoir l’occasion de s’exprimer, de dire au président français ce qu’elle attend, ce qu’elle veut, ce qu’elle nous reproche éventuellement, ce qu’elle propose comme solution parce qu’il ne s’agit pas seulement de critiquer, mais aussi de proposer », a laissé entendre l’ambassadeur de France au Burkina Faso, Luc Hallade.

Le Burkina Faso enregistre une forte délégation africaine

Mobilisant en Afrique près de 4.500 jeunes dans 12 pays, mais également en France via les associations de la diaspora africaine de France, cette édition rassemblera près de 3.000 participants, de toutes les couches sociales.

En ce qui concerne le Burkina Faso, au total 41 acteurs de la société civile, de la culture, du monde de l’entreprise et de la recherche prendront part à cet évènement. Ces Burkinabè sélectionnés se sont individuellement ou collectivement faits distinguer par leur dévouement, leur valeur professionnelle et la qualité de leurs services dans leurs domaines respectifs, selon Luc Hallade.

Il faut noter que le Burkina Faso enregistre une forte délégation africaine pour ce sommet, un signe de la riche et privilégiée relation que la France entretient avec le Burkina Faso, dit-il. L’idée de ce nouveau format du sommet a émergé à Ouagadougou, plus précisément à l’Université Joseph Ki-Zerbo, où le président Emmanuel Macron a tenu son discours sur sa vision pour l’Afrique le 28 novembre 2017.

Sié Frédéric KAMBOU

Burkina 24

Écouter l’article

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page