11-Décembre : « C’est l’occasion de célébrer l’honneur et la dignité de notre nation » (Clément Sawadogo)

Le Comité national d’organisation de la célébration du 61e anniversaire de l’indépendance du Burkina Faso, dans la région du Plateau Central, a tenu sa première rencontre ce vendredi 8 octobre 2021 à Ouagadougou. Présidé par le Ministre d’Etat, Ministre de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation, Clément Sawadogo, ce comité a présenté le visuel du 11-Décembre et le thème qui se décline : «  Réconciliation nationale et cohésion sociale: devoir et responsabilité de tous pour un développement durable du Burkina Faso ». 

La célébration du 61e anniversaire de l’indépendance du Burkina Faso se tiendra dans la région du Plateau Central. Le comité national d’organisation, composé d’une douzaine de commissions  aussi bien civiles que militaires, a, à cet effet, tenu sa rencontre qui marque une nouvelle étape dans la préparation de cette commémoration du 11 décembre 2021.

Selon le Ministre d’Etat, Clément Sawadogo, président du comité national  d’organisation, les chantiers sont en train d’être réalisés dans des conditions satisfaisantes pour être à bonne date. Il a assuré qu’ils conjugueront ensemble leurs  efforts et leurs initiatives pour offrir une « commémoration digne de ce nom ».

En ce qui concerne le visuel, Clément Sawadogo a laissé entendre qu’il  illustre parfaitement le thème  du 11-Décembre de cette année qui porte sur la réconciliation nationale et la cohésion sociale.

 «  Réconciliation nationale et cohésion sociale: devoir et responsabilité de tous pour un développement durable du Burkina Faso », est le thème de cette 61e commémoration.

Selon le comité national d’organisation du  61e   anniversaire de l’indépendance du Burkina Faso, avec à sa tête Clément Sawadogo, le concept proposé mise sur les mécanismes traditionnels de gestion de conflits au sein de la société burkinabè.

« Tous les aspects qui sont décrits par ce visuel rentrent  dans le cadre des questions de paix, de réconciliation, de cohésion mais en prenant aussi en compte les caractéristiques culturelles  de la région du Plateau Central », a réagit le Ministre.

Selon lui, l’idée qui a conduit à commémorer la  fête nationale dans les régions est  pour pouvoir valoriser aussi les potentialités et les richesses économiques et culturelles sociales des régions. « Cette année, le visuel est empreint d’un certain nombre de richesse et d’éléments culturels de la région du plateau central », a-t-il déclaré.

En ce qui concerne le côté infrastructure, le président du comité national d’organisation se veut confiant. Il a notifié que  les choses se déroulent normalement. « Pour ces volets qui rentrent directement dans les activités,  nous n’avons aucune inquiétude. Les choses se déroulent normalement. 

A l’heure que nous sommes, on peut dire qu’on est beaucoup avancé. Nous n’avons aucune inquiétude sur la disponibilité à avoir à bonne date des infrastructures qui entrent dans le cadre même des activités des commémorations », a –t-il déclaré.

Les commissions du comité national d’organisation du  61e   anniversaire de l’indépendance du Burkina Faso sont pilotées aussi bien par des civiles que par des militaires.

La question du contexte sécuritaire a été abordée par Clément Sawadogo qui estime que s’il ne tenait qu’à l’aspect festif, le contexte national pourrait conduire à « nous  en passer ».

« C’est l’occasion aussi de célébrer l’honneur et la dignité de notre nation. C’est pourquoi, on ne peut pas faire l’économie de cet évènement  et c’est l’occasion par ailleurs aussi de valoriser une région, de mettre en évidence ses potentialités et d’impulser un tant soit peu les potentialités de cette région.

Cette commémoration reste d’actualité. Nous devons la faire. Nous devons la réussir parce que cela participe aussi à consolider notre nation et à mettre tous les Burkinabè d’accord autour de l’essentiel et autour de ce thème qui est également un thème  capital », s’est-il exprimé.

Écouter l’article


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page