Sahel : La France annonce la mort d’un « important » cadre terroriste

ECOUTER
Voiced by Amazon Polly

Oumarou Mobo Modhi, décrit comme étant à la tête d’un réseau de poseurs d’engins explosifs improvisés (EEI), a été « neutralisé » dans la région d’Hombori lors d’une opération de Barkhane « en coordination » avec les armées malienne et américaine.

Barkhane, la force anti-terroriste française au Sahel a annoncé ce vendredi 8 octobre 2021 avoir tué hier jeudi 7 octobre au Mali, près de la frontière avec le Burkina Faso, un cadre présenté comme « important » au sein d’un groupe terroriste spécialisé dans la pose de mines artisanales. 

L’armée américaine fournit du soutien en logistique et en renseignement aux forces françaises au Sahel. Oumarou Mobo Modhi « était un chef de groupe important au sein d’Ansarul Islam. Directement subordonné à Jafar Dicko, émir du groupe, il opérait dans la région de la RN16 (route nationale 16) entre Gossi et Gao et y supervisait en particulier la pose d’EEI », a dit Barkhane. 

Les mines artisanales sont une arme de prédilection des terroristes dans la zone. Ce « chef de groupe respecté » pouvait « de manière ponctuelle prendre le commandement d’une centaine d’hommes pour mener des attaques d’envergure », a dit Barkhane.

(Source : Le Figaro) 



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *