Prévention du cancer du col de l’utérus au Burkina : Un match de football pour renforcer les liens

Le groupe de plaidoyer sur les Droits à la Santé Sexuelle et Reproductive (DSSR) a, dans le cadre de ses activités de sensibilisation sur la lutte contre le cancer du col de l’utérus, convié l’équipe du Secrétariat Permanent du Conseil national de Lutte contre le SIDA et les IST (SP/CNLS-IST ) à un match de football ce dimanche 10 octobre 2021. Soldé par un score de 4 buts à 1, ce match de football a  été un cadre de consolidation des liens entre ces deux organes œuvrant  pour la prévention du cancer du col de l’utérus au Burkina Faso.

Afin de créer un cadre d’échanges avec son partenaire de lutte pour la Santé sexuelle et reproductive, en l’occurrence le Secrétariat Permanent du Conseil national de Lutte contre le SIDA et les IST, (SP/CNLS-IST), le groupe de plaidoyer Droits à la Santé Sexuelle et Reproductive (DSSR) a organisé un match de football confrontant son équipe à celle du SP/ CNLS.

Ce match de 2 fois 30 minutes s’est soldé par la victoire de l’équipe organisatrice en l’occurrence celle du groupe DSSR sur un score de 4 but à 1. Selon Judith Yerbanga, point focal Lutte contre le cancer de Col de l’utérus, membre du groupe DSSR, ce match a été initié dans le cadre du renforcement du partenariat entre leur association et les membres du SP/CNLS-IST.

« Nous voulons à travers ce match renforcer notre partenariat avec le SP/ CNLS dans un nouveau cadre, c’est à dire hors des bureaux. C’est aussi un acte de plaidoyer pour l’intégration des prises en charge des personnes atteintes du VIH, plus par rapport aux dépistages et la prise en charge du cancer du Col de l’utérus au niveau du SP », a expliqué Judith Yerbanga.


A l’entendre, par cette victoire, tout but inscrit est dédié à la lutte contre le cancer du Col de l’utérus. «  C’est comme je le disais au début, ce match c’est pour renforcer notre partenariat en créant un lien solide hors du cadre de travail. Nous sommes satisfaits de cette mobilisation citoyenne. 4 à 1, ce ne pas notre équipe qui a gagné mais notre lutte qui a triomphé », a-t-elle ajouté.

Quant à Adama Dao, chef du département en charge des ONG du SP/ CNLS, ce match au-delà de la consolidation des liens se présente comme un pas vers une victoire contre le cancer du Col de l’utérus. «  Nous avons accepté ce match, question d’avoir un brassage entre nos acteurs terrain et ceux du groupe de plaidoyer DSSR. Nous sommes contents de cette initiative car elle nous permet de causer aussi en off, et discuter des problèmes qui nous lient », a-t-il salué.  

Judith Yerbanga, membre du groupe DSSR

Il faut rappeler que ce match de football précède la rencontre du DSSR, composé de six organisations de la société civile, avec le SP/ CNLS. Pour information, le cancer du col de l’utérus est l’un des premiers cancer qui tuent le plus au Burkina Faso, selon les chiffres de la direction de la prévention par les vaccinations.

Abdoul Gani BARRY

Burkina 24

Écouter l’article


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page