Journée Mondiale de l’Alimentation à Ziniaré : Les préparatifs vont bon train

Le Burkina Faso commémora la 41ième Journée Mondiale de l’Alimentation (JMA) du 15 au 16 octobre 2021 à Ziniaré, chef-lieu de la région du Plateau-Central. Cette commémoration aura pour thème, « Agir pour l’avenir, améliorer la production, la nutrition, l’environnement et les conditions ». C’est ce qu’a renseigné le comité d’organisation mis en place à cet effet, mardi 12 octobre 2021 au cours d’un déjeuner de presse.

La faim constitue l’une des principales causes de mortalité en Afrique. Selon la FAO, en 2021, plus de 3 milliards d’individus (près de 40 % de la population mondiale) peinent à s’offrir un régime alimentaire sain. Toujours selon les chiffres de la FAO, au moins 2 milliards de personnes n’ont pas un accès régulier à des quantités suffisantes de nourriture saine.

Pour le secrétaire général du ministère en charge de l’Agriculture, Yassia Kinda, au Burkina Faso, les mêmes contraintes entravent les efforts du gouvernement et de ses partenaires à assurer une sécurité alimentaire et nutritionnelle durable à la population.

« L’objectif général de la JMA de cette année est d’inciter les décideurs, les secteurs privés, la société civile et les consommateurs, à renforcer leurs actions, en s’engageant à mettre en place un système alimentaire durable qui assure la sécurité alimentaire et la nutrition de tous, sans mettre en péril les bases économiques, sociales et environnementales, au service des générations à venir », a-t-il fait savoir.

A cet effet, pas mal d’activités sont initiées en marge de cette commémoration. Il s’agira entre autres d’un cross populaire afin de rappeler l’importance du sport en complément d’une bonne alimentation dans le bien-être de tous, d’une foire agro-sylvo-pastorale, halieutique et faunique pour la promotion des produits nationaux  et un panel sur le thème.

Egalement, Yassia Kinda a affirmé que le gouvernement et les partenaires techniques et financiers travaillent de manière à renforcer la résilience des ménages face à l’insécurité alimentaire et à la malnutrition.

« Pour l’intensification et la diversification de la production, les ménages vulnérables ont bénéficié au titre de la campagne agricole en cours à des prix subventionnés de 30800 tonnes d’engrais  minéraux, 6000 tonnes de semences améliorées, 900 équipements motorisés dont 285 motoculteurs et 500 tracteurs à prix subventionnés, 2300 équipements à traction animale et 600 animaux de trait », a-t-il cité.

Il a informé aussi que plus de 6000 hectares de terres ont été aménagées, 70 tonnes de semences et 200 tonnes d’engrais ont été mis à leur disposition pour la campagne agricole 2021 afin de leur permettre de s’auto prendre en charge alimentairement.

Aminata Catherine SANOU (Stagiaire)

Burkina 24 

Écouter l’article


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page