Mgr Justin Kiétéga, évêque de Ouahigouya, donne sa position sur les contraceptifs

Les membres de la commission épiscopale de la pastorale de la santé ont procédé à la présentation et à la dédicace de leur œuvre littéraire ce jeudi 14 octobre 2021. L’œuvre est intitulée  » les dangers pour la santé des méthodes contraceptives ».

La commission épiscopale de la pastorale de la santé est un organe de la conférence épiscopale Burkina-Niger. Et son œuvre qui vient de voir le jour est le fruit de ses travaux en assemblée générale sur les contraceptifs. Elle s’étale sur 55 pages et a pour titre « les dangers pour la santé des méthodes contraceptives ».

Un titre évocateur et qui constitue, selon les initiateurs, une approche scientifique déclinant les dangers des contraceptifs hormonaux pour la santé. Mgr Justin Kiétéga, évêque de Ouahigouya, a confié que l’idée d’émettre cet ouvrage est né du fait qu’il existe un mystère autour des méthodes contraceptives artificielles.

« Normalement, il n’y a pas de produit mis sur le marché sans notification des effets secondaires. Surtout dans le domaine de la médecine. Alors nous sommes allés chercher, et nous avons trouvé des réponses. Et ce sont ces réponses que nous voulons que le peuple sache », a-t-il relayé sans trop de détails.

Mgr Kiétéga estime que dans la « publicité » des méthodes contraceptives qui « ne sont même pas fiables à 100%« , selon lui, il n’est nullement fait cas « des échecs et des effets secondaires néfastes » pour la santé. « C’est cette méconnaissance de cette vérité dommageable à la santé des filles et des femmes qui nous a conduits à solliciter l’aide des personnes ressources pour la mise en œuvre de cet ouvrage.

Le travail proposé aujourd’hui est un travail collégial. Il a été réalisé par des personnes ressources membres et non membres de la commission épiscopale. Il s’agit des médecins, des étudiants en médecine, des juristes, des médecins gynécologues, des pharmaciens catholiques », a-t-il précisé.

Il a indiqué cet ouvrage est un document scientifique qui éclaire sur les méfaits et dangers des méthodes contraceptives qui sont mises sur le marché. « Il ne s’agit pas de la position de l’église que nous voulons dire à travers ce document.

Ce n’est pas la position de l’église en matière de planning familial qui se trouve dans le document. Un autre document viendra vous dire l’enseignement, la morale par rapport à ces méthodes de régulation des naissances selon les enseignements de l’église », a confié Mgr Justin Kiétéga.

En rappel l’œuvre coute la somme de 1.000 F CFA et est subdivisée en trois parties. L’ouvrage comprend trois parties principales. La première partie explique le fonctionnement du cycle de la femme ; la deuxième partie décrit les contraceptions et leurs modes d’action et la troisième partie expliques les dangers des modifications induites par les contraceptifs, a laissé entendre père Paul médecin et membre de la commission épiscopale.

Aminata Catherine SANOU (Stagiaire)

Burkina 24

Écouter l’article


Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page