2e édition du concours de mémorisation du Saint Coran : Les lauréats sont connus

La finale de la 2e édition du concours de mémorisation du Saint Coran organisée par l’association des jeunes musulmans pour la paix au Burkina Faso s’est tenue ce samedi 16 octobre 2021 à la grande mosquée sunnite de Ouagadougou. Cette compétition visait à promouvoir la lecture et la mémorisation du Livre Saint. 

Avec la participation d’une cinquantaine de candidats au concours de mémorisation du Saint Coran, ce sont 17 lauréats qui ont été récompensés le samedi 16 octobre 2021 à Ouagadougou. Souleymane Ouédraogo, président de l’association des jeunes musulmans pour la paix au Burkina Faso, a rappelé que les compétitions se sont déroulées du 11 au 12 septembre 2021.

Souleymane Ouédraogo, président de l’association des jeunes musulmans pour la paix au Burkina Faso
Souleymane Ouédraogo, président de l’association des jeunes musulmans pour la paix au Burkina Faso

Pour cette 2e édition, 39 garçons et 13 filles ont pris part à la compétition. Les garçons ont participé dans la catégorie de la mémorisation totale et la moitié du Coran. Par contre, pour les filles, il s’agissait de la mémorisation totale, la moitié et les ¾ du coran. 

A l’issue des compétions ce sont 17 lauréats qui sont repartis avec des motos, des vélos, des machines à coudre, des foyers de gaz et du numéraire.

2e édition du concours de mémorisation du Saint Coran
2e édition du concours de mémorisation du Saint Coran

Ismaila Compaoré, secrétaire général de l’association des jeunes musulmans pour la paix au Burkina Faso, est revenu sur l’importance du concours. Pour lui, dans le paysage burkinabè, beaucoup de concours se font au Burkina Faso dont la pertinence de certains reste à désirer.

« Pourtant le Coran éduque. Quand quelqu’un mémorise le Coran, il se comporte bien dans la société. C’est ce qui a conduit l’association à réfléchir sur comment encourager les jeunes à la lecture et à la mémorisation du Saint Coran », a-t-il souligné. A l’écouter, l’objectif de ce concours est d’amener les plus jeunes à lire et à mémoriser le Saint Coran. Par ailleurs, Ismaila Compaoré a fait savoir que tous les candidats ont été initiés à l’entreprenariat.

Dans la catégorie mémorisation intégrale du Saint Coran, Souleymane Kindo, a remporté le premier prix. Il est reparti avec une moto et des gadgets. « Je suis très content. Nous remercions Dieu de nous faire cette grâce en nous permettant de remporter le premier prix », s’est-il réjoui.

A noter que cette cérémonie était placée sous le patronage du président de l’Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé. 

Jules César KABORE

Burkina 24

Écouter l’article


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page