Gospel : Lise Yao sort « Devant le trône », son premier album solo

La chantre Lise Yao a présenté au public son tout-premier album composé de 12 titres, intitulé « Devant le trône » ce dimanche 17 octobre 2021 à Ouagadougou. 

D’origine ivoirienne, l’artiste gospel Lise Yao s’intéresse à la musique toute petite dès l’âge de 14 ans où elle chante en tant que choriste à d’Abou, sa ville natale. Elle perfectionnera son talent quelques années plus tard avec le salon international de louange et d’adoration « SILA » et elle bénéficie d’une formation artistique et professionnelle.

Elle ne s’arrête pas en mi-parcours malgré les difficultés. Elle quitte la Côte d’Ivoire pour le Burkina Faso en 2010 et elle continue à servir Dieu à travers le chant. 5 ans plus tard, en 2015, elle enregistre son premier album solo qui sortira finalement 5 ans après par manque de soutiens conséquents. Hormis quelques soutiens, l’artiste affirme qu’elle est s’auto-produite pour son premier album.

Sur la présentation tardive de l’album qui est sortie depuis le 1er mars 2021, elle a notifié que c’est la pandémie de Covid-19 qui a ralenti les choses, car 9 jours après la sortie officielle de l’album le Burkina Faso enregistrait ses premiers cas de coronavirus. Et tout a été mis automatiquement en stand bye. C’est maintenant qu’elle essaie de redémarrer les choses.

Concernant les 12 titres que compose son opus, Lise Yao est revenue sur le premier titre de son œuvre intitulé « Agenou ». Selon elle, ce titre traduit toute l’attention qu’a un enfant de Dieu lorsqu’il se présente devant son père et son créateur à travers la consécration et les temps de prière.

« Après il y a « Pourquoi t’inquiètes-tu » où j’exhorte les gens à vraiment se consacrer à Dieu malgré les circonstances. Il y a aussi « Il viendra » où je rappelle aux gens que Jésus revient bientôt« , a-t-elle poursuivi.

Elle a fait comprendre que son premier objectif en sortant cet album c’est pour amener les gens à chercher Dieu, à L’aimer et surtout de gagner des âmes pour Christ. « L’objectif pour moi, c’est plus l’évangélisation et exhorter aussi les gens qui ne connaissent encore pas Dieu et qui ont besoin d’être consolés », a-t-elle ajouté.

Sur le titre de l’album « Devant le trône », Lise Yao a signifié que tout enfant de Dieu est appelé à privilégier un temps de consécration avec Dieu, son père. « Et le trône de Dieu c’est la présence même du Seigneur, c’est un temps vraiment où nous passons devant la présence du Seigneur, loin de tout ce qui est lié aux distractions de ce monde. Et là, nous recevons mieux les pensées de Dieu« , a-t-elle fait noter.

Également, l’artiste a fait cas des circonstances sur lesquelles, elle est parvenue à enregistrer son album. C’est là qu’elle a informé qu’elle a perdu son père alors qu’elle était en plein enregistrement. Cette circonstance, dit-elle, lui inspirera le 8e titre de son œuvre « Ma consolation ».

« C’était vraiment triste pour moi, quand je chantais cette chanson, je disais au Seigneur, Seigneur toutes ces choses qui m’arrivent, je ne me suis pas éloignée de toi, je ne sais pas ce qui s’est passé mais je sais que c’est toi ma consolation, parce que j’étais vraiment très attachée à mon père. C’était une période difficile pour moi », a-t-elle renchéri.

À noter que l’album est disponible sur des clés USB et coûte 5000 FCFA. Et également en CD au prix de 3000 FCFA. La chantre Lise Yao ne compte pas s’arrêter là, elle promet de revenir bientôt avec un deuxième album au profit des amoureux de la musique gospel.

Willy SAGBE
Burkina 24

Écouter l’article


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page