FESPACO 2021 : Zoom sur deux stylistes qui ont habillé le spectacle d’ouverture

Le samedi 16 octobre 2021, le Palais des Sports de Ouaga 2000 a accueilli la cérémonie d’ouverture du FESPACO. Mis en scène par le Chorégraphe international Serge Aimé Coulibaly, le spectacle d’ouverture traduit l’engagement de la jeunesse qui met en avant sa culture, et aussi la situation sociopolitique du Burkina Faso. Vivre ensemble, patriotisme, multiethnicité, FDS, le metteur en scène a réuni sur la scène, des artistes, danseurs et stylistes. Deux stylistes se sont démarqués lors de cette cérémonie d’ouverture et ont relevé le défi en habillant les danseurs et artistes sur scène. Il s’agit des stylistes de la marque de vêtements Black et la marque GK. 

Burkina24 est allé à la rencontre de ces deux stylistes afin de partager avec le public leurs objectifs, leurs challenges et leurs valeurs. Le promoteur de Black, Maison spécialisée dans la création de vêtements est Abdoul Ben Isaac Compaoré, Burkinabè styliste modéliste.

Son objectif est de « faire profiter de mon expérience dans le milieu de la mode, ma grande motivation, mes qualités relationnelles et d’écoute, ma patience et rigueur, ma capacité d’adaptation, mon aptitude à travailler en équipe et sous pression aux services des autres ». Georgette Konseiga, comédienne, maquilleuse et créatrice de mode, est, elle, la promotrice de la marque GK qui reprend d’ailleurs les initiales de son nom.

Pour la cérémonie d’ouverture, comment avez-vous été contacté pour habiller les danseurs ?

« Il faut dire que depuis un moment grâce à mes créations, Serge Aimé Coulibaly et moi, nous nous sommes connus et avons commencé à travailler ensemble sur des tenues de scène. Les tenues de scène du FESPACO représentaient pour moi, un autre niveau.

En effet, si vous avez remarqué comme moi, il y a eu entre temps, un ensemble de disfonctionnement autour de cet événement. Malgré tout, bien avant, Serge et moi avions échangé et il m’a dit : « Il faut que tu te prépares pour les tenues du FESPACO, parce que ça va être un challenge ». J’aime les challenges, donc je lui ai répondu : « C’est quand tu veux, moi je suis opérationnel, j’attends juste ton feu vert !« , a répondu Abdoul Ben Isac (Black).

Quant à Georgette Konseiga (GK), sa réponse est : « Il y a 2 ans, j’ai été approchée par l’équipe de Serge Aimé Coulibaly pour une collaboration avec la création d’une collection dans leur grand festival de danse « SIMPLY THE BEST » qui se passe chaque 2 ans à Bobo Dioulasso.

Ils ont vraiment apprécié et aimé la collection que j’avais proposée. Ainsi, dès qu’ils ont eu le projet du spectacle d’ouverture du FESPACO, ils ont fait automatiquement appel à moi et je n’ai pas hésité une seconde. C’était tout simplement un grand honneur pour moi et pour toute mon équipe d’apporter notre contribution à cette 27eme édition du FESPACO« .

Quelle a été votre inspiration pour les tenues ? 

« Mon inspiration pour les tenues, comme je l’ai toujours dit, l’inspiration est partout. Là, nous étions dans une zone artistique où il fallait bosser sur des tenues assez fluides, qui faciliteraient les mouvements larges et précis des danseurs.

C’est ainsi que nous avons pensé à faire la mise à jour d’un manteau qu’on avait déjà eu à faire, mais cette fois-ci, dans un autre style et avec des touches particulières comme les cauris sur les cols et les poches, et du pagne tissé. Nous avons également réalisé d’autres manteaux entièrement avec du pagne tissé« , a réagi Abdoul Ben Isaac (Black) sur cette question.

Georgette Konseiga (GK) confie, quant à elle, avoir été inspirée par la princesse YENNEGA, comme l’indique le titre du spectacle. « Alors qui dit YENNEGA, dit une grande princesse, et une princesse doit dégager une grande élégance, du charisme, du respect. Alors pour moi, les tenues devaient être extraordinaires, royales, imposantes et c’est ce que j’ai essayé d’exprimer« , a-t-elle ajouté.

Après cette cérémonie, quel est votre prochain challenge?

« Je suis en ce moment à Addis Abeba, à la Fashion Africa, l’un des plus grands événements annuels africains qui regroupe les créateurs de mode d’envergure, qui se tient du 20 au 22 octobre. J’y représente le Burkina Faso« , a dit Abdoul Ben Isaac (Black).

« Actuellement, je travaille sur ma prochaine collection et j’espère qu’avec ma participation au FESPACO, cela me permettra de participer à des défilés à l’international« , a, pour sa part répondu, Georgette Konseiga (GK).

Où voyez-vous la mode burkinabè dans les années à venir ?

Pour Abdoul Ben Isaac (Black), « la mode burkinabè a pris son envol… J’ai juste foi en une chose : Dans quelques années, elle ne sera plus comme la mode d’avant. On parlera du Burkina Faso« .

Georgette Konseiga (GK) voit la mode burkinabè traverser la porte du monde, s’exprimer et briller de mille feux. « Avec cette nouvelle génération très ambitieuse, talentueuse et battante, j’ai grand espoir« , a-t-elle confié.

Dalila YARO

Chroniqueuse Mode pour Burkina 24

Écouter l’article


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page