Diaspora et développement durable en Afrique : « DIAFASUD » offre des opportunités d’investissements

L’Organisation Non Gouvernementale (ONG) Diaspora pour le Développement durable de l’Afrique (DIAFASUD) a officiellement lancé ses activités, ce samedi 23 octobre 2021 à Ouagadougou.

La Diaspora pour le Développement durable de l’Afrique (DIAFASUD) est une organisation à but non lucratif et apolitique enregistrée aux États-Unis d’Amérique où se trouve le siège de sa coordination générale. Dans sa démarche, DIAFASUD entend offrir à la diaspora africaine dans le monde une opportunité unique de patriotisme qui est de contribuer au développement durable de l’Afrique.

« DIAFASUD se veut panafricaine et offre à la diaspora africaine dans le monde une opportunité d’investir dans différents programmes de développement durable en Afrique », a expliqué Issiffou Ouédraogo, président fondateur pays de l’ONG DIAFASUD.

C’est dans ce sens que les membres de l’ONG ont convié les Hommes de médias ce samedi 23 octobre 2021 à Ouagadougou, pour annoncer le début de leurs activités. A ce titre plusieurs activités sont au programme. Il s’agira entre autres des 72 heures de la diaspora, des activités de sensibilisations, mais également des activités sportives.

Issiffou Ouédraogo, Président, Fondateur de DIAFASUD

La première édition des 72 heures de la Diaspora se tiendra les 19, 20, et 21 août 2022 à Ouagadougou.

A entendre Saibata Ouédraogo, Coordonnatrice générale et représentante pays, DIAFASUD œuvre à conduire l’Afrique à une indépendance économique. En ce sens, nombreux sont les projets en cours pour faire de ce rêve une réalité.

« DIAFASUD entend créer un environnement sain et propice qui permettra un afflux de fonds, de connaissances et expériences professionnelles extérieures dans l’économie africaine pour la création, le financement et la gestion des projets de développement social et économique, et la création d’emplois.

Il permettra aussi aux communautés locales, la facilitation et l’accès gratuit à l’éducation et à la technologie. Une population sensibilisée et éduquée participe plus au fonctionnement de l’Etat et de cela résultera une augmentation de l’assiette fiscale donc en revenus de taxes pour les Etats. Ce qui pourrait conduire à une indépendance économique de l’Afrique », a-t-elle soutenu.

Parlant d’activités au programme, DIAFASUD a dévoilé la première édition des 72 heures de la Diaspora qui se tiendra les 19, 20, et 21 août 2022 à Ouagadougou. À entendre le président, au soir de l’apothéose de ces 72 heures d’activités qui est, d’ailleurs, la première de l’ONG, se tiendra la nuit de la Diaspora, pendant laquelle, les meilleurs projets locaux de la diaspora et les meilleurs investisseurs de la diaspora seront primés.

Au-delà de ces 3 jours de la diaspora, DIAFASUD a également prévu la coupe de la diaspora et des activités de sensibilisation de la jeunesse à l’esprit patriotique, à l’intérêt de la participation aux programmes.

Pour rappel, l’ONG DIAFASUD, en tant que structure de promotion du développement durable de l’Afrique en général et du Burkina Faso en particulier, mène des actions humanitaires. « Nous avons pu apporter notre modeste contribution aux personnes déplacées internes de la ville de Kaya et de Ouagadougou précisément dans le quartier Pazani », a confié Saibata Ouédraogo.

Absente pour faute de calendrier, la ministre délégué auprès du ministère des affaires étrangères, de la coopération, de l’intégration africaine et des Burkinabè de l’extérieur, Clarisse Mérindol Ouoba, s’est fait représenter par Bakary Koné, conseiller technique dudit Ministère. Pour sa part, ce dernier a salué l’initiative, et a fait savoir la disponibilité du ministère à accompagner le projet à bon port.

Sié Frédéric KAMBOU

Burkina 24

Écouter l’article


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page