Brésil : YouTube suspend la chaîne du président Jair Bolsonaro

Brésil – La chaîne YouTube du Président brésilien Jair Bolsonaro a été suspendue le lundi 25 octobre 2021 pour une durée d’une semaine. Cette mesure, aux allures de sanctions, intervient après que le Président brésilien aurait mentionné de « fausses informations » à propos du vaccin anti-coronavirus au SIDA. Cette vidéo a d’ailleurs été supprimée par YouTube, Facebook et Instagram.

« Nous avons supprimé une vidéo de la chaîne de Jair Bolsonaro pour violation de nos politiques de désinformation médicale sur le COVID-19 en affirmant que les vaccins ne réduisent pas le risque de contracter la maladie et qu’ils provoquent d’autres maladies infectieuses », a indiqué YouTube dans un communiqué transmis à l’AFP.

YouTube déplore qu’il soit à sa seconde récidive en violant les « normes de la communauté » de la plateforme. En guise de sanction, il ne pourra pas publier de nouvelles vidéos ou faire des émissions en direct pendant les sept prochains jours et ce, conformément aux règles de la plateforme.

Le reste de ses vidéos sur la chaîne, où il compte 3,5 millions d’abonnés, sont toujours accessibles sur YouTube.

Les réseaux sociaux Facebook et Instagram, qui appartiennent au même groupe, ont supprimé la vidéo pour la même raison.

Les faits établissent que le Président Jair Bolsonaro qui compte 3,5 millions d’abonnés sur sa chaîne YouTube mentionnait le jeudi 21 Octobre dernier une rumeur selon laquelle des rapports officiels du gouvernement britannique « suggèrent » que les personnes entièrement vaccinées développent le virus du sida « beaucoup plus rapidement que prévu ».

Averti de la gravité de ses propos, Jair Bolsonaro a ajouté : « Je vous recommande de lire les nouvelles. Je ne vais pas les lire ici car je pourrais avoir des problèmes avec mon live ».

Le gouvernement britannique et la Société brésilienne des maladies infectieuses ont pour leur part démenti cette information respectivement auprès de l’AFP et au travers d’un communiqué qu’« aucune relation n’est connue entre un quelconque vaccin contre le COVID-19 et le développement du syndrome d’immunodéficience acquise » (sida).

L’AFP a demandé au service de presse du président Bolsonaro une réaction, mais n’a pas reçu de réponse immédiate. Le dirigeant d’extrême droite n’a pas réagi au blocage de sa chaîne YouTube.

Facebook avait dans un récent passé retiré une vidéo dans laquelle le Président Bolsonaro, critiquant les mesures préventives et les vaccins anti-COVID-19, encourageait les attroupements, à un moment où environ 2500 personnes mouraient quotidiennement de cette maladie dans son pays. Il encourageait par contre l’utilisation de l’hydroxychloroquine et l’ivermectine alors que ces médicaments n’ont pas été reconnus comme efficaces.

Au Brésil, le Président est souvent accusé de propagation de fausses nouvelles. En août 2021, la Cour suprême fédérale a décidé d’enquêter sur lui pour des crimes de « calomnie » et « d’incitation au crime », après qu’il ait remis en cause le système de vote électronique au Brésil.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24

Source : Lapresse.ca

Écouter l’article


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page