Le Projet « PATECE-CGA » pour inciter les acteurs informels à migrer vers la formalisation des entreprises

70 à 80 % des acteurs de l’économie burkinabè sont dans le secteur informel, d’où l’enjeu pour la Centre de Gestion Agrée (CGA) d’accompagner à la structuration de ce pan important de l’économie. Avec la collaboration de son projet d’Appui à la Transformation de l’Economie et à la Création de l’Emploi (PATECE), à travers le soutien financier de la BAD, il a contribué à la sensibilisation, à la formation des acteurs informels à la formalisation de leurs entreprises, puis procéder à la production de manuels didactiques destinés aux acteurs informels et aux Petites et moyennes entreprises (PME). Ces manuels ont été présentés à la presse ce mardi 26 octobre 2021.

Amener les acteurs informels à la formalisation des entreprises, tel est le leitmotiv du  projet d’Appui à la Transformation de l’Economie et à la Création de l’Emploi (PATECE) et Centre de Gestion Agrée (CGA).

«Nous sommes partis sur la base que ces acteurs vivent beaucoup de difficultés avec beaucoup de contraintes qui limitent leur élan de formalisation. Donc notre activité a consisté à les sensibiliser davantage et à lever le goulot d’étranglement pour que ceux-ci franchissent le pas pour aller vers la formalisation », explique Boukary Sawadogo, directeur général CGA.

Pari réussi pour le directeur du CGA, les prévisions du projet pilote ont été dépassées. 7000 acteurs ont été initialement ciblés, ce sont 12 000 acteurs qui ont pu bénéficier de l’accompagnement dans le cadre du projet.

L’objectif pour lui, c’est de faire en sorte de migrer d’une économie informelle à une économie formelle, en faisant comprendre aux acteurs que le statut formel est plus avantageux que  de rester informel.

Boukary Sawadogo, directeur général CGA

Cependant ce ne fut pas une partie de plaisir pour y arriver à convaincre les acteurs. « Nous sommes partis de l’étape d’information, de sensibilisation et de confiance mutuelle d’abord. Nous avons fait un an d’activités pour convaincre, persuader. Nous avons mobilisé les leaders d’association, les leaders religieux pour convaincre les acteurs qu’il faut aller à la formalisation. Nous n’avons pas tort, ceux qui se sont formalisés aujourd’hui sont à l’aise. Quand vous menez une activité et que vous savez que vous êtes dans la légalité, vous êtes légitimes, il n’y a rien de tel pour se développer», dit-il.

La demande est encore plus forte, foi du directeur, et ce sont plus de 600 acteurs qui se sont inscrits et attendent d’être formés dans le grand Ouest.

Pour atteindre plus d’acteurs et divulguer les pratiques, le CGA a produit des manuels didactiques à l’usage des Petites et Moyennes Entreprises (PME), des collectivités, des spécialistes en formation et les acteurs informels.

Le premier intitulé  « Créer et développer son affaire, ce qu’il faut savoir pour réussir »de 150 pages,  comprend cinq modules qui abordent les thématique de la création d’affaire, la recherche de financement, l’organisation et la comptabilité, la fiscalité et les affaires sociales, le coaching et le mentoring. Sa version simplifiée, avec des illustrations fait 30 pages et est à l’usage des acteurs informels, et sera distribuée aux acteurs informels pour les inciter à suivre la dynamique.

Deux autres supports portant sur les prestations du CGA et les résultats atteints sont aussi produits. Les participants issus de regroupements d’acteurs informels ont salué cette initiative de production de supports et souhaité la reproduction dans les langues locales.

Et toujours au directeur du CGE de rassurer de la disponibilité de la version en langue dans les jours à venir. Mieux, dans la perspective de les accompagner dans leur comptabilité, des supports audios de comptabilité et en langue pour les acteurs non alphabétisés sont en cours de production.

Remise de certificat de reconnaissance aux acteurs qui ont contribué à la production des documents didactiques

Les acteurs qui ont contribué à l’aboutissement de la confection des manuels ont été gratifiés avec des certificats de reconnaissance au cours de la cérémonie. Les supports seront aussi disponibilisés dans les librairies et auprès d’autres acteurs.

Écouter l’article


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page