10e conférence annuelle de la DGI : Les acteurs des impôts en conclave

La 10ème conférence annuelle de la Direction Générale des Impôts (DGI) du Burkina Faso a ouvert ses portes ce jeudi 28 octobre 2021. Cette instance de 48h placée sous le thème « Relation entre direction générale des impôts et les collectivités territoriales : quels enjeux et perspectives pour un accompagnement conséquent du processus de décentralisation », attend axer ses échanges notamment sur la gestion de la question foncière au Burkina Faso.

Chaque année la Direction Générale des Impôts du Burkina Faso regroupe autour d’une rencontre les acteurs  pour marquer le bilan de ses missions mais aussi réfléchir sur les questions d’actualité du pays en lien avec ses axes d’intervention. Cette année, ces acteurs seront en concertation du 28 au 29 octobre . Il s’agira de dialoguer sur les défis à relever pour une mobilisation fiscale optimale afin de parvenir à une gestion foncière adéquation au pays des Hommes intègres.

Cette 10ème édition, au regard du choix du thème, sera axée sur deux communications à savoir « La DGI face au défi de la mobilisation optimale des ressources propres des collectivités territoriales » et sur « Gestion foncière : quelle stratégie pour un accompagnement efficace des collectivités territoriales par la DGI».

Pour le directeur général des Impôts, Moumouni Lougué, l’objectif de ces deux thèmes  sera de mener des réflexions en vue de proposer à la DGI, une stratégie pour un accompagnement conséquent des collectivités territoriales, à travers une mobilisation optimale des ressources pour une gestion réussite du processus de décentralisation.

A l’entendre, pour mieux traiter la question, son département a convié 13 représentants des collectivités, 10 Maires, 2 présidents de conseils régionaux et un  représentant de l’AMBF. « Durant 48h, ces acteurs de la DGI et des collectivités territoriales, assistés par des personnes ressources, auront l’opportunité de se pencher sur les défis. Certes des efforts ont été faits à ce niveau mais des difficultés restent à améliorer », a-t-il souligné.

La Ministre déléguée chargée du budget, Edith Clémence YAKA, a, au nom du ministre en charge des finances, salué l’initiative car pour elle, au regard de l’importance de la question, il est nécessaire que ces deux entités travaillent en synergie afin de relever des grands défis liés au processus de la décentralisation.

« En ma qualité de ministre  en charge des finances, je m’engage à instruire mes services à prendre conséquemment en charge vos conclusions. Sur ce je voudrais vous inviter à tenir des échanges francs pour que les résultats puissent avoir des impacts sur la question », a-t-elle cité au nom du patron du ministère en charge des finances.

Au Maire de la commune de Ouagadougou Armand Roland Pierre Béouindé de conclure : « En tant qu’acteur des collectivités territoriales nous sommes très enthousiasmés du  choix de ce thème ». 

Pour information, ces échanges prendront fin le vendredi 29 octobre 2021, avec des recueilles de propositions.

Abdoul Gani BARRY 

Burkina 24

Écouter l’article


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page