Les administrateurs des services de santé réfléchissent pour une nouvelle image des hôpitaux

La neuvième journée scientifique de l’association burkinabè des administrateurs des services de santé (ABASS) se sont ouvertes ce jeudi 28 octobre 2021 à Ouagadougou. Pendant trois jours, ces administrateurs vont réfléchir sur comment changer l’état des hôpitaux.

« Ensemble, changeons le visage de nos hôpitaux », c’est sous ce thème que la IXème journée scientifique de l’association burkinabè des administrateurs des services de santé (ABASS) se tient du 28 au 30 octobre 2021. Le top départ de ces journées est donné par le ministre de la santé, le professeur Charlemagne Ouedraogo, ce jeudi dans la matinée. Pour le ministre, le thème choisi pour cette IXème journée est un thème phare du ministère de la santé qui interpelle tous.

« Ces administrateurs de services de santé sont pour la plus part responsables des formations sanitaires de référence, CHU, CHR et autres structures d’Afrique. Leur comportement, leur implication peut donner un éclat au fonctionnement des hôpitaux et impactés positivement sur la qualité des soins », explique-t-il.

Irené Edmon Zagré, administrateur de services de santé par ailleurs président de ABASS, laisse entendre que pendant ces trois de travaux, ils vont réfléchir sur un thème principal, qui est la locomotive de leur ministère de tutelle.

« Durant ces trois jours, nous allons mener des réflexions sur les thématiques comme, quel est le nouveau défi pour la nouvelle gouvernance que nous voulons expérimenter dans nos hôpitaux ? L’organisation et la gestion des urgences sanitaires. Nous avons  à réfléchir sur des thèmes portant sur la Loi, un thème sur la gestion de l’équipement biomédical », dit-il.

L’apport du ministère à travers les reformes

Charlemagne Ouédraogo lors de cette rencontre est revenu sur les reformes sur la loi hospitalière qui est en train de s’opérationnaliser.

« Nous avons également un certain nombre de réflexions. Des réflexions pour construire un pilier insuffisant dans notre système de santé qui est la bonne gouvernance. Nous avons également demandé aux administrateurs de santé de réfléchir et nous faire parvenir leur conclusion de ce qu’ils pensent comme segment à ajouter pour construire le pilier insuffisant de notre système de santé qui est la bonne gouvernance », conclut-il.

Il faut noter que le rôle des administrateurs des hôpitaux est d’aider à la mise en œuvre de la politique sanitaire, à assurer une bonne gouvernance au sein des hôpitaux, avoir une bonne organisation pour le personnel au sein de l’hôpital.

Saly OUATTARA

Burkina24

Écouter l’article


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page