Procès Sankara : « Ça tirait de partout et on était obligés de se retirer au poste »

Le troisième accusé à la barre est Nabonsseouindé Ouédraogo, militaire à la retraite, soldat de 1re classe en service au CNEC au moment des faits. Il est accusé d’assassinat et de complicité d’attentat à la sûreté de l’Etat. 

Lui, également, plaide non coupable. Selon son récit, il était de garde au Conseil de l’entente quand Hyacinthe Kafando venait aux environs 15h 30 ou 16h avec Nabié N’Soni Maïga Pathé et d’autres.

Il ajoute que ces derniers ont garé et Hyacinthe a démarré quelques minutes après. L’accusé précise être en tenue de sport, et sur le point d’aller faire le sport, et que juste après que Hyacinthe ait démarré, les coups de feux ont retenti.

 « Ça tirait de partout et on était obligés de se retirer au poste. Après quand les tirs ont cessé, on se posait des questions. Et on voyait des véhicules qui circulaient dans la cour du Conseil. On était là à regarder de loin. C’est le matin maintenant qu’on a su ce qui s’est passé et en ce moment, ce n’était plus un secret », a avoué Nabonsseouindé Ouédraogo.

L’accusé Ouédraogo Nabonsseouindé réfute le témoignage d’Elysée selon lesquels il faisait partie du commando parti du domicile de Blaise Compaoré pour l’assaut au Conseil de l’entente.

« J’ai bien dit à Elysée : Est-ce que tu sais que ce que tu dis là est très grave ? C’est une histoire qui va aller au jugement. Mais quand j’ai discuté avec lui, j’ai trouvé qu’il n’était pas la personne que je connaissais. Après cela, j’évitais de causer avec lui. Même à la MACA, si c’est pas lui qui vient vers moi, moi je l’évite », raconte-t-il, tout en souhaitant des confrontations directes avec ceux qui ont témoigné contre lui.

L’audience a été suspendue aux environs de 16h et reprend le mardi 2 novembre 2021 à partir de 9h.

Lire aussi 👉🏿 Procès Sankara : Idrissa Sawadogo « entendait les tirs » à partir du domicile de Blaise Compaoré

Écouter l’article


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page