Ecole nationale des travaux publics (ENTP) : Un dîner gala pour célébrer l’innovation

Un dîner gala, voulu par le Club de Génie civil de l’Ecole nationale des travaux publics (ENTP), s’est tenu dans la soirée du vendredi 29 octobre 2021 au Salon international de l’artisanat de Ouagadougou (SIAO) autour du thème : « La nuit de l’innovation dans le BTP ». Il a été ponctué par une remise d’attestations, de primes et de certificats de reconnaissance. 


Un dîner gala, pour permettre une meilleure visibilité de leur filière, une synergie d’actions et d’échanges entre acteurs du BTP, notamment les élèves et étudiants, les entreprises, les écoles professionnelles du domaine et les autorités publiques. Tel est l’objectif visé par le Club de Génie civil de l’Ecole nationale des travaux publics (ENTP) en organisant ce dîner gala.

En effet, selon le président du Club, Gildas Bourgou, beaucoup de jeunes ont des idées, malheureusement ils n’ont pas l’occasion de souvent se faire entendre par des autorités qui peuvent concrétiser leurs visions. « Si on crée un cadre de rencontre entre les autorités et ces jeunes, je pense que ça peut être bien », a-t-il avancé.

Cette soirée a également vu une remise d’attestations de participation aux cinq participants des projets innovants, une remise de primes aux trois meilleurs projets innovants retenus et une remise de certificats de reconnaissance. « Il y a eu une compétition ouverte à tous les étudiants du Burkina Faso. Trente-deux (32) projets nous ont été soumissionnés, et il y a trois projets qui ont été retenus ; ce sont donc ces projets retenus qui ont été présentés lors de cette soirée », a expliqué Gildas Bourgou.

Adama Bélem, Directeur général de la maîtrise d’ouvrage de l’aéroport de Donsin, co-parrain, a, au nom du patron et du parrain de la soirée, le ministre des infrastructures et du désenclavement, Éric Bougouma et le Président directeur général (PDG) de Globex construction, El Hadj Issaka Kanazoé, remercié tous ceux, notamment les entreprises qui accompagnent cette jeunesse.

Pour lui, le métier de génie civil est un métier noble, mais un métier qui appelle à beaucoup d’engagement. Aussi estime-t-il que « réussir qualitativement cette organisation peut constituer un tremplin dans l’exercice des fonctions qu’auront à assurer ces jeunes » ; d’où son appel à les encourager.


Le Club de génie civil de l’Ecole nationale des travaux publics (ENTP), à en croire son président, est né en novembre 2020, avec pour objectif principal d’allier théorie et pratique. Il entre en contact avec les entreprises, voit le nombre de place disponible, repart vers les étudiants et essaie de leur trouver du stage. Cette année, le Club a pu placer 50 étudiants en stage.

Écouter l’article


Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page