Fête de l’armée nationale : « Personne ne viendra nous secourir sauf nous-mêmes » (Roch Kaboré)

Les Forces Armées Nationales (FAN) ont  célébré ce lundi 1er novembre 2021 le 61e anniversaire de leur fête nationale sous la présidence du Chef suprême des armées, Roch Marc Christian Kaboré. Placée sous le thème « 61 ans au service de la défense de la patrie : ensemble pour un vibrant hommage aux Forces armées nationales et pour un engagement décisif pour vaincre le terrorisme », 175 militaires ont été distingués au cours de cette cérémonie.

A l’instar des années antérieures, les Forces Armées Nationales ont célébré ce lundi 1er novembre 2021, leur 61e anniversaire. Au regard du contexte sécuritaire actuel, cette fête a été célébrée dans la sobriété. Au cours de cette  cérémonie, un hommage a été rendu aux 478 militaires tombés les armes à la main sur les théâtres d’opérations depuis le début de la crise sécuritaire. C’est à travers une vidéo projetée de leurs noms que l’hommage a été fait.

Un hommage a été rendu aux 478 militaires qui ont perdu la vie sur le champ d’honneur

Le président du Faso, Chef suprême des armées, Roch Kaboré, a appelé la population à un engagement dans la lutte contre le terrorisme. Selon lui, l’armée a 61 ans avec toujours  des défis et  des réadaptations nécessaires.

« Si nous voulons vaincre le terrorisme (…), il faut nous armer de courage, d’engagement, de solidarité et d’intérêt pour notre pays parce que c’est cela qui est le plus important. Si nous nous mettons dans la posture de ceux qui passent leur temps à pleurnicher, nous ne vaincrons pas le terrorisme. C’est pour cela que nous devons  rendre un honneur mérité à toutes nos Forces de Défense et de Sécurité qui, au quotidien se battent sur le terrain.

« Si nous voulons vaincre le terrorisme, il faut nous armer de courage », dixit Roch Kaboré, président du Faso. 

Vous avez déjà vu, ne serait-ce simplement que sur le plan des Forces armées, on a un peu plus  de 400 personnes qui sont mortes dans cette guerre sans compter les autres forces de défense et de sécurité. Ça montre quand-même cet engagement de nos troupes sur le terrain et nous devons les encourager au lieu, nous-mêmes, de nous apeurer et de crier au secours. Personne ne viendra nous secourir sauf nous-même … », a déclaré le Chef de l’Etat.

Au cours de cette cérémonie également,   175 militaires ont vu leurs efforts récompensés. Il s’agit de la distinction de la Croix du Combattant.

Cette croix est destinée à récompenser le personnel et les unités militaires des Forces Armées Nationales qui, au cours d’opérations nationales ou multinationales, spéciales ou services recommandés, se sont particulièrement illustrés par leur bravoure ou ont été grièvement blessés, portés disparus ou morts au combat sur le territoire burkinabè ou étranger.  Parmi ces 175 bénéficiaires, un échantillon de 60 a été décoré pendant  de la cérémonie.

Un échantillon de 60 récipiendaires des 175 a reçu la distinction de la Croix du Combattant.

Le ministre de la Défense et des Anciens Combattants, le Général de Brigade Aimé Barthelemy Simporé, a affirmé que le thème de ce 61e anniversaire exprime à la fois le devoir de reconnaissance pour les sacrifices consentis par tous les personnels  des Forces de Défense et de Sécurité (FDS)  et l’exigence d’un nouvel engagement plus décisif pour venir à bout du péril terroriste.

Il a également expliqué à nouveau la nouvelle approche doctrinale du système de défense. Selon lui, la stratégie de défense dont l’élaboration commencera bientôt avec l’implication des différentes composantes de l’armée mettra l’accent sur la réorganisation territoriale de la défense, le développement des grandes fonctions stratégiques capacitaires et en particulier celle de l’anticipation stratégique, du renseignement, de l’intervention rapide.

« Cette ambition de transformation capacitaire mettra un accent  particulier sur la qualité des ressources qui constitueront l’outil majeur de notre système de défense. (… ) Une attention particulière sera portée au secteur de la santé et du social des militaires afin de permettre une meilleure prise en charge  des blessés, des personnes souffrant de traumatismes psychologiques, des familles des militaires. La construction de l’hôpital  d’instruction des armées connaitra une  grande avancée  au cours des mois à venir. De même, l’opérationnalisation de la Caisse d’Assurance Maladie des Armées permettra de renforcer la santé du Militaire », a-t-il détaillé.

Selon le ministre de la Défense et des Anciens Combattants, Générale de Brigade Aimé Barthélemy Simporé, « nous avons tous ensemble la responsabilité collective de défendre le pays contre le terrorisme ».

Le Générale de Brigade Aimé Barthélemy Simporé a laissé entendre que toutes ces mesures déjà prises et celles qui suivront sont destinées à soutenir le moral des personnels, à accroitre l’efficacité des engagements opérationnels en impulsant une nouvelle dynamique. Elles sont destinées aussi à assurer aux familles des militaires décédés en opérations des perspectives de vie digne.

Il a alors  demandé aux FAN de se mobiliser davantage pour lancer « l’offensive décisive en vue de reprendre le contrôle de tout le  territoire national ».

Alice Suglimani THIOMBIANO

Burkina 24 

Écouter l’article


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page