Me Bénéwendé Sankara : « L’objectif ultime de l’UNIR/MPS est de conquérir le pouvoir d’Etat »

Le nouveau parti politique né de la fusion de partis sankaristes et progressistes s’appelle désormais Union pour la renaissance – Mouvement patriotique sankariste (UNIR/MPS). C’est la principale conclusion du congrès unitaire qui a connu son apothéose ce lundi 1er novembre 2021 à la Maison du peuple à Ouagadougou. Ce nouveau parti est dirigé par Me Bénéwendé Stanislas Sankara avec comme président d’honneur Yacouba Isaac Zida. 

La cuvette de la Maison du Peuple était pleine comme un œuf à l’occasion du congrès de fusion des partis d’obédience sankariste et les forces progressistes.

C’est désormais officiel, l’Union pour la renaissance – Mouvement patriotique sankariste (UNIR/MPS) est la fusion des partis politiques comme l’Union pour la Renaissance/ Parti Sankariste (UNIR/PS), le Mouvement Patriotique pour le Salut (MPS), l’Union pour la renaissance démocratique-Mouvement sankariste (URD/MS), la Convergence des Patriotes et des Progressistes/Faso Baara (CPP/FB), le Parti pour la Justice et le Développement (PJD), et des organisations de la société civile (OSC) telles que la Jeunesse Sankariste Unie (JSU) et le Mouvement Faso Kooz.

conclusion du congrès unitaire tenue ce lundi 1er novembre 2021 à la Maison du peuple à Ouagadougou
Conclusion du congrès unitaire tenue ce lundi 1er novembre 2021 à la Maison du peuple à Ouagadougou

Ce nouveau parti politique est dirigé par Me Bénéwendé Stanislas Sankara. Il a fait savoir que le choix des dates pour la tenue du congrès n’est pas anodin.

Lire également👉Congrès de fusion des partis sankaristes : Le comité d’organisation se dit fin prêt

« En choisissant les dates historiques des 30 et 31 octobre pour créer cette dynamique unitaire, l’UNIR/MPS veut au-delà du symbolisme montrer que la fibre patriotique des sankaristes et des progressistes ne s’est point émoussée malgré le contexte national très difficile marqué par l’insécurité, la maladie à Covid-19, aggravée par la récession économique et exacerbée par un monde en délitement », a-t-il souligné.

« Son objectif ultime c’est de conquérir le pouvoir d’Etat »

A l’écouter, cette situation justifie l’urgence et la nécessité d’une union des peuples africains pour faire face au défi mondial.

Me Bénéwendé Stanislas Sankara a indiqué que le premier défi c’est de réitérer son appel à une large fusion pour élargir davantage la base sociale des sankaristes et des progressistes. « La prochaine étape c’est de structurer, restructurer, implanter l’UNIR/MPS. Son objectif ultime c’est de conquérir le pouvoir d’Etat », a-t-il lancé.

Ce nouveau parti politique est dirigé par Me Bénéwendé Stanislas Sankara
Ce nouveau parti politique est dirigé par Me Bénéwendé Stanislas Sankara

Dans les conclusions du congrès de fusion, une motion spéciale a été faite pour le retour sécurisé dans de meilleurs délais de Yacouba Isaac Zida, par ailleurs désigné Président d’honneur du nouveau parti, l’UNIR/MPS.

D’ailleurs, Yacouba Isaac Zida, président d’honneur s’est exprimé avec les congressistes par visioconférence depuis le Canada lors du congrès.

Yacouba Isaac Zida, président d'honneur s'est exprimé avec les congressistes par visioconférence depuis le Canada lors du congrès
Yacouba Isaac Zida, président d’honneur s’est exprimé avec les congressistes par visioconférence depuis le Canada lors du congrès

« La naissance d’un parti est comme celle d’un bébé et procure beaucoup de bonheur. La joie que nous éprouvons ce jour ne doit cependant nous faire oublier que le plus important reste à faire. C’est de l’aider à grandir dans les meilleures conditions et devenir un adulte utile à sa famille et à l’humanité. Je vous encourage à faire tout le nécessaire pour garantir à notre bébé une croissance harmonieuse. J’invite l’ensemble des Burkinabè à accueillir l’UNIR/MPS, non pas comme parti de plus, mais comme leur parti. Celui qui portera désormais haut le flambeau du patriotisme, d’intégrité, du panafricanisme  », a lancé Yacouba Isaac Zida.

Le congrès de fusion du 30 octobre au 1er novembre 2021 a connu la participation des plusieurs représentants des partis politiques africains et des partis existants au Burkina Faso.

SEN FUSION V-FINALE

Jules César KABORE

Burkina 24

Écouter l’article


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page