A la barre, l’accusé Bossobé Traoré regrette l’assassinat de Thomas Sankara

L’interrogatoire du quatrième accusé Bossobé Traoré s’est poursuivi ce mercredi 3 novembre 2021 au tribunal militaire délocalisé à Ouaga2000.

Si la partie civile considère Bossobé Traoré comme quelqu’un qui a bénéficié des privilèges après les faits, cela n’est pas la conception de son avocat, Me Mamadou Sombié.

Mais il ressort du dossier que l’accusé, en plus d’être évacué en France sur ordre de mission, il a été indemnisé. Le parquet a remis en cause les dires du prévenu qui déclare que le nommé Otis a tiré sur lui avec un fusil à pompe.

Il relève que l’analyse balistique indique plutôt autre chose. L’accusé a, pour finir, exprimé son regret quant à l’assassinat de Thomas Sankara.

« C’est quelqu’un qui m’aimait et me donnait des cadeaux », a-t-il avoué. Bossobé Traoré a apporté dans un sachet l’habit qu’il avait porté le 15 octobre 1987. Chose, selon son avocat témoigne de l’attachement de l’accusé au président Sankara.

L’audience a été suspendue pour reprendre demain jeudi 4 novembre 2021 avec l’accusé Alidou Jean Christophe à la barre.

Akim KY

Burkina 24

Écouter l’article


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page