Tour du Faso 2021 : Qu’il est fort et courageux ce Souleymane Koné !

Après sa grave chute à l’arrivée de la 5e étape à Kaya, Souleymane Koné n’était pas attendu pour jouer les premiers rôles lors de la sixième étape du Tour du Faso 2021. Mais, le Burkinabè a tenu son rang ce mercredi 3 novembre.

Après un bon travail de Souleymane Koné, Bassirou Nikièma a été devancé de justesse sur la ligne d’arrivée.

Un sparadrap au bas de l’œil gauche. Le visage tuméfié mais le regard conquérant, c’est ainsi que s’est présenté Souleymane Koné pour la sixième étape du Tour du Faso 2021. A côté, ses coéquipiers et mêmes des adversaires prenaient des nouvelles sur son état de santé après sa violente chute, la veille à l’arrivée de Kaya.

Bien que diminué, Souleymane Koné affichait beaucoup de confiance pour rassurer ceux qui pouvaient douter sur ses capacités à tenir sur les 153,3 km entre Nagreogo et Tenkodogo. Accompagné de Aziz Nikièma, Moucaila Rawendé, ils tirent le peloton pour créer une échappée après 15 minutes de courses.

Vainqueur des sprints intermédiaires

Combatif et déterminé, Souleymane Koné conduit le groupe de tête jusqu’au premier point chaud qu’il remporte. Il ne s’arrête pas là et continue avec Aziz Nikièma de l’équipe régionale de l’Ouest à imprimer un rythme rapide à la course.

Ce qui lui permet de franchir à nouveau la ligne d’arrivée et de remporter au deuxième point chaud. Après avoir fait un travail titanesque et épuisé du fait des efforts mais de sa blessure, Souleymane Koné décide alors de préparer Bassirou Nikièma au sprint.

Mettre en orbite Bassirou Nikièma

Ce qui permet à l’Algérien Merj Aymen de remporter le troisième sprint intermédiaire à Koupèla (104,9 km) devant Moucaila Rawendé et le Suisse Jan Stockli. Après, ce point chaud, la jonction est faite avec le peloton.

Grâce aux effets de Souleymane Koné, les Etalons préparent Bassirou Nikièma bien positionné pour le sprint. Mais Hamza Yacine, meilleur au sprint depuis le tournant confirme sa bonne forme devant le Burkinabè qui arrive deuxième. Malgré cette défaite, Souleymane Koné se satisfait du travail abattu.

« C’était dur mais j’avais confiance en moi-même. Avec la fatigue pour le travail abattu, j’ai dû faire le travail pour mes coéquipiers. Après ma blessure hier et le soutien que j’ai eu, j’ai voulu donner le meilleur de moi-même pour faire plaisir aux Burkinabè », a affirmé Souleymane Koné à l’arrivée. Le vainqueur de la deuxième étape du Tour du Faso, Bobo Dioulasso-Dédougou espère confirmer lors de la contre-la-montre par équipe ce jeudi 4 novembre 2021 entre Koupèla et Zorgho. 

Écouter l’article


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page