Lutte pour le maintien des ressources naturelles : La 3e caravane ouest africaine annoncée

La troisième édition de la caravane ouest africaine se tiendra du 20 au 11 décembre 2021, dans 5 pays d’Afrique de l’Ouest. La tenue de cette rencontre de plaidoyers pour la protection de la terre, de l’eau, des semences paysannes et de l’agro écologie a été officiellement annoncée par l’organisation de la société civile, la dynamique burkinabè de la Convergence Globale des Luttes pour la Terre et l’Eau-Ouest Africaine (CGLTE-OA), ce lundi 15 novembre 2021, à Ouagadougou.

Au regard de la méconnaissance des textes par les paysans, la recrudescence des conflits liés à la terre, liée aux semences paysannes, et à l’indisponibilité de l’eau, une quinzaine de plateformes ouest africaines organisent des caravanes dans plusieurs pays de la sous région. La 3ème édition de ces caravanes a été annoncée ce lundi 15 novembre 2021.

Cinq pays recevront les activités de la caravane de cette édition. Il s’agit notamment du Sénégal, de la Gambie, de la Guinée Bissau, la Guinée et la Sierra Léone. « Les autres éditions ont concerné d’autres pays. Le choix des pays tient compte des événements et des capacités des plateformes à pouvoir prendre en compte un certain nombre d’activités.

Le choix des pays destinataires est fait de telle sorte que la caravane finit dans un pays où le chef d’Etat est le président en exercice de la CEDEAO », a expliqué le point focal de la plateforme au Burkina Faso, en l’occurrence la Convergence Globale des Luttes pour la Terre et l’Eau-Ouest Africaine (CGLTE-OA) , Alassane Nakandé.

Au programme, se tiendront des ateliers thématiques en Gambie, des témoignages en Guinée Bissau. Au Sénégal, les questions porteront sur la gouvernance des semences. 15 plateformes nationales des pays de la CEDEAO prendront part à ces cadres de plaidoyers.

L’objectif, selon le point focal de la CGLTE-OA est de contribuer au renforcement des communautés de base en vue d’interpeller les décideurs pour l’amélioration des politiques et textes législatifs avec l’implication des chefs coutumiers et traditionnels. Et cela, à l’entendre pour une gouvernance inclusive, progressiste, juste et équitable, tant au plan national que régional, sur le foncier, l’eau, et les semences paysannes.

Alassane Nakandé 

Plus loin, il a déclaré que « plus spécifiquement, cette caravane se veut une action de mobilisation, d’élévation de conscience et de plaidoyer auprès de la CEDEAO et de l’UEMOA pour la promotion des semences paysannes et de l’agro écologie ». 

Pour information, la dynamique burkinabè de la Convergence Globale des Luttes pour la Terre et l’Eau- Ouest Africaine (CGLTE-OA) est un mouvement social qui lutte pour le maintien des ressources naturelles telles que la terre, l’eau et les semences paysannes dans la sous région ouest africaine.

Abdoul Gani BARRY

Burkina 24

Écouter l’article


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page