Inata et Toéni : Le Chef d’État-Major de la Gendarmerie Nationale au chevet des blessés

Le mercredi 17 novembre 2021, le Colonel-Major Hermann Marie Omer BAMBARA, Chef d’Etat-Major de la Gendarmerie Nationale, est allé au chevet des blessés des attaques d’Inata et de Toéni.

Suite aux attaques perpétrées le dimanche 14 novembre 2021 à Inata dans la région du Sahel et le mardi 16 novembre 2021 à Toéni dans la région de la Boucle du Mouhoun, des pertes en vies humaines ont été déplorées ainsi que des blessés.

Les blessés ont été héliportés à Ouagadougou pour une prise en charge appropriée. Le Chef d’Etat-Major de la Gendarmerie Nationale, suite à la situation de l’effectif des blessés réalisée dans la soirée du 16 novembre par le Médecin-Chef de l’Infirmerie du Camp Paspanga, le Capitaine OUEDRAOGO Modeste, s’est rendu dans les services de santé des Armées, le mercredi 17 novembre pour visiter son personnel alité.

Sa première étape des visites a été l’Infirmerie Camp Paspanga où le Médecin-chef lui a fait un briefing détaillé des malades issus des deux attaques. Selon ce dernier, sept éléments d’Inata, parmi lesquels un volontaire pour la défense de la patrie (VDP) sont arrivés à l’infirmerie le dimanche.

Le mardi 16 novembre 2021, la clinique des Forces Armées a reçu 7 gendarmes héliportés de Toéni et d’Inata. Cinq autres blessés d’Inata ont été admis à l’infirmerie militaire de Ouahigouya. Dans les salles d’hospitalisation, il a physiquement pris contact avec les blessés d’Inata et ceux d’autres localités.

Il est reparti satisfait et bien rassuré du moral élevé des malades

Le premier responsable de la Gendarmerie Nationale les a félicités pour leurs contributions personnelles importantes qui ont permis de sauver les populations. Ces populations étaient au nombre de douze (12).

Il est passé de lit à lit, à leur chevet, pour rencontrer les blessés et leur prodiguer des conseils de réconfort et d’encouragement. Avec son sens élevé de l’humour, il a redonné le sourire à tous les malades qui ont manifesté leur joie de rencontrer leur chef.

La visite s’est poursuivie à la clinique militaire au Camp Sangoulé LAMIZANA. La délégation de la Gendarmerie Nationale a visité les autres malades venus des deux horizons. Ce sont au total 17 personnes dont cinq (05) VDP au chevet desquels le Chef d’Etat-Major de la gendarmerie Nationale a réconforté le moral.

Cette visite a été une occasion pour lui d’entendre de vives voix le récit des événements. Il leur a promis le changement dans la gestion de la crise sécuritaire qui secoue le pays depuis quelques années. Le Colonel-Major, à l’issue des quatre (04) heures passées auprès de ses hommes , a tenu en fin de visite, à remercier et féliciter le corps médical pour sa disponibilité et son engagement sur l’accompagnement des malades.

Il est reparti satisfait et bien rassuré du moral élevé des malades et des mesures prises pour le suivi effectif et efficient des blessés.

(Source : Gendarmerie nationale)

Écouter l’article


Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page