Roch Kaboré : « Nous devons garder l’espoir et la détermination »

En tant que garant de l’indépendance de la justice au « pays des Hommes intègres », le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a présidé la rencontre statutaire du Conseil Supérieur de la Magistrature ce vendredi 19 novembre 2021 à Ouagadougou. Une rencontre inscrite dans la constitution. 

Discuter des questions en rapport avec le renforcement de l’indépendance du pouvoir judiciaire, c’est l’objectif visé par la rencontre du jour. Selon les propos de Jean Kondé, président du Conseil Supérieur de la Magistrature, la présente rencontre est articulée autour de deux axes.

Le premier porte sur le rendement des juridictions et le second porte sur la place et le rôle de la justice dans la répression des actes terroristes. Dans un contexte de double crise sanitaire et sécuritaire, Jean Kondé a indiqué que les conclusions de cette rencontre pourront apporter un plus dans la résolution des différentes crises qui secouent le « pays des Hommes intègres ».

 Pour sa part, le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a rappelé le contexte particulier dans lequel la rencontre de cette année se tient. Face au Conseil Supérieur de la Magistrature, il a également indiqué que la lutte contre le terrorisme « sera certainement un combat de longue haleine ». Cependant, Roch Kaboré a souligné que : « nous devons garder l’espoir et la détermination ».

Revenant sur la rencontre, le président du Faso a relevé que c’est pour voir le fonctionnement de l’année écoulée et le fonctionnement des différentes juridictions. Il a également indiqué qu’ils vont chercher les moyens pour faire avancer la justice.

Basile SAMA

Burkina 24 

Écouter l’article


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page