Ici Au Faso : Sur les traces du « Fou Wou », ce puissant aphrodisiaque !

Non loin de la Route Nationale N°21, le village de Koin est situé dans la province du Nayala à 8 kilomètres de Toma. Plus qu’un simple village, Koin est vraiment un coin à part entière ! Il est réputé pour ses faits insolites notamment le « Fou Wou » qui redonne à l’homme sa virilité ou encore sa puissance sexuelle. La famille Paré, détentrice de ce pouvoir mystique, en dit plus à travers les lignes qui suivent… 

Un jeudi matin, nous nous présentons dans l’une des gares de la place reliant la capitale Ouagadougou à Toma avec pour destination Koin, localité située à 8 kilomètres de Toma. Dans le but de rejoindre le village de Koin et de revenir dans la même soirée, nous empruntons donc le bus de 6 heures du matin. A 5 heures 50 minutes déjà, les passagers étaient à bord et à l’heure indiquée, nous voilà sur la route de Koin.

En deux heures et quelques minutes de trajet, nous sommes surpris de lire sur les plaques « Bienvenue à Koin ». Eh bien ! Nous sommes arrivés à bon port. Après quelques renseignements, nous sommes conduit chez les Paré. Ousmane Paré, l’un des fils de cette famille se présente à  nous et nous conduit à son domicile où se passe « l’opération ».

Juste à quelques mètres, l’on pouvait voir des « patients » en attente de traitement. Nous leur lançons des salamalecs avant d’occuper les tabourets que nous a remis Ousmane. Les « patients » venus d’horizons divers comme l’a chuchoté Ousmane et se succèdent dans la case « magique« . Ousmane nous livre le secret de leur savoir.

« Il nous dit qu’il a découvert par le biais de ces génies un secret »

« Ce savoir, c’est notre aïeul qui nous l’a légué. Il avait disparu au regard de tous, pendant longtemps. Au bout de ses septièmes années, les villageois avaient donc décidé de faire ses funérailles. Le lendemain, grande est notre surprise de le voir au réveil dans sa case.  

C’est après l’avoir interrogé qu’il nous fait savoir qu’il était kidnappé par des génies qui le défendaient de se présenter à sa famille, bien qu’il voyait les siens à sa recherche. Après cela, il nous dit qu’il a découvert par le biais de ces génies un secret. Et ce secret, c’est de donner à l’homme sa puissance sexuelle », a-t-il lâché.

Après avoir écouté ces propos de Ousmane Paré, grande fut notre surprise. Nous étions donc curieux de savoir comment se passe le traitement. Ousmane se charge de donner satisfaction à notre requête.

« Pour le traitement, on a besoin d’un coq blanc, de la farine, du sel, et une pièce de 5 F CFA. Après les rituels, on prépare du To avec la farine, et la soupe du coq va servir de sauce pour accompagner le To. Après la préparation, le patient mange une partie bien donnée et maintenant on fait le produit qu’il va utiliser jusqu’à sa satisfaction », relate Ousmane qui prenait déjà goût à la causerie.

Le traitement est interdit aux femmes

Assis sagement en attendant son tour de passage, Balou (Nom d’emprunt) âgé de la quarantaine nous fait savoir que c’est par le biais d’un ami qu’il a entendu parler de la famille Paré. Il a donc effectué le déplacement pour soigner son mal. En toute discrétion, il nous relate son histoire.

« Dans une de mes tournées, j’ai eu un accident et depuis lors, j’ai constaté que j’avais des difficultés coté  sexuel. Je manquais d’appétit sexuel, pourtant j’ai une femme qui est très jeune en âge. Je sentais donc que je n’étais plus à mesure de satisfaire ses envies sexuelles. 

Un jour au travail, j’aperçois un collègue qui prenait une potion, et quand je lui ai demandé ce qu’il prenait, il m’a fait savoir que c’est un aphrodisiaque, puisqu’il est marié à deux femmes. Il se trouve donc dans l’obligation d’utiliser les produits aphrodisiaques, pour ‘assurer’ la nuit.

Dans les discussions, un autre vient et nous parle de la famille Paré qui est réputée pour apporter les solutions aux problèmes sexuels des hommes. C’est donc, après renseignement que je me suis retrouvé ici aujourd’hui pour me faire soigner », confie-t-il. Plusieurs témoignages confirment que ce aphrodisiaque marche bien et est puissant !

Cependant, force est de constater que ce traitement a des interdits. D’abord, il est formellement interdit à la femme de le toucher, au risque de se retrouver frivole, selon Ousmane Paré. Il ajoute par ailleurs que la case où se passe le traitement est aussi une barrière pour les femmes. C’est alors entre eux, hommes, que tout se passe, c’est-à-dire du début jusqu’à la fin du traitement.

Après les mots de Ousmane Paré, nous nous retirons des lieux tout en lançant nos sincères salutations à la famille Paré de nous avoir ouvert ses portes. Nous nous sommes retrouvés dans un espace de la place, pour prendre la température du Koin, en attendant un bus d’occasion, pour rejoindre Ouagadougou.

Cette attente a duré deux heures. Nous apercevons enfin un bus. Nous embarquons donc à pas de galop, direction la Capitale…

Sié Frédéric KAMBOU

Burkina 24 

Écouter l’article


Articles similaires

Un commentaire

  1. C’est ien tout cela, mais je me suis toujours demande pourquoi la magie africaine, ne permet de resoudre que les problemes primaires, et si sa relation avec ses genies sont aussi etroites, peut etre pourrait’il leur demander de donner au Burkina des hommes intelligents, qui se soucis plus de leur communautes, peuples que celui de leur cocotte?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page