La Côte d’Ivoire veut renforcer ses effectifs militaires avec 3.000 soldats en 2022

En Côte d’Ivoire, le chef de l’Etat Alassane Ouattara a annoncé le dimanche 21 Novembre 2021 à son retour de Paris, la capitale française où il assistait au Forum sur la Paix, le recrutement de 3.000 soldats en 2022. Face donc à la menace terroriste qui semble de plus en plus insistante surtout dans le Nord du pays, cet effectif devrait davantage s’accroitre sur les trois prochaines années.

Le recrutement de 3000 soldats est dorénavant prévu dans le budget 2022 du ministère ivoirien de la Défense. C’est donc un premier jet sur les 10 000 nouveaux éléments au total censés incorporer l’armée ivoirienne jusqu’en 2024.

Alassane Ouattara après la rencontre des chefs d’État-major de la CEDEAO la semaine dernière à Abidjan, la capitale économique ivoirienne, est revenu sur la nécessité du partage de renseignements entre les États de la région et leur coordination d’actions dans la lutte anti-terroriste.

La Côte d’Ivoire est dans le viseur des groupes terroristes qui tente de faire du Nord du pays leur pré-carré après l’attaque de Kafolo, près de la frontière avec le Burkina Faso, en juin 2020  où plus d’une dizaine de soldats ivoiriens avaient été tués.

Ces recrutements visent également le rajeunissement des effectifs et combler le vide dû aux départs à la retraite mais également à rééquilibrer les rangs de l’armée ivoirienne touchée par un nombre pléthorique d’officiers et sous-officiers et d’une insuffisance de soldats.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Correspondant de Burkina24 en Côte d’Ivoire

Écouter l’article


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page