Marche du 27 novembre : Des personnes handicapées s’en démarquent

L’Association Kiswend-sida des personnes handicapées du Burkina a tenu une conférence de presse ce mercredi 24 novembre 2021 à Ouagadougou. Objectif, apporter son soutien au président du Faso dans la lutte contre le terrorisme.

Si beaucoup d’associations comme le Mouvement Sauvons le Burkina (MSB) sont pour le départ du président du Faso, Roch Kaboré, d’autres, à l’image de l’Association Kiswend-sida des personnes handicapées du Burkina,  décident d’apporter leur soutien au pouvoir en place.

En effet, l’Association Kiswend-sida, en ces moments troubles, prône la paix et la cohésion sociale sans lesquelles, elle estime qu’il n’y a point de développement. « Sans paix, aucun développement n’est possible dans un pays », a déclaré Malick Sawadogo, porte-parole de l’Association Kiswend-sida à l’occasion d’une conférence de presse tenue le 24 novembre 2021. Et d’ajouter qu’en situation de crise, les personnes handicapées sont les premières victimes.

Pour l’association, l’ennemi ne pourra être vaincu que si les filles et fils de la nation s’unissent et se comprennent. « Nous demandons aux citoyens burkinabè de s’unir, de se parler et de se comprendre, car c’est dans ça que nous vaincrons l’ennemi », a indiqué Malick Sawadogo, ajoutant que le départ du président n’est pas la solution.

«  Nous sommes dans un Etat de droit. Le président Roch Marc Christian Kaboré a un mandat qui va finir. Son mandat finit, le pays demeure. Quel que soit le temps que ça va prendre, il va partir. Nous pensons qu’il y a un moment pour la politique.

Présentement, nous sommes confrontés à une  guerre et c’est mieux de lutter ensemble pour finir cette guerre avant de penser à la politique. Quand le moment de la politique va arriver, chacun va faire sa campagne et  celui qui va gagner, gagnera », a-t-il en outre fait savoir.

L’association Kiswend-sida demande par ailleurs au président du Faso de doubler d’efforts dans la lutte contre l’insécurité, et l’exhorte à prendre des mesures fortes pour encourager les Forces de défense et de sécurité (FDS) et les Volontaires pour la défense de la patrie (VDP) dans le cadre de leur mission.

Sur la marche prévue pour le samedi 27 novembre 2021, l’association Kiswend-sida s’en démarque. « Nous avons dit à nos membres de ne pas sortir. Nous, on ne  peut même pas marcher. D’autres peuvent fuir, mais nous on va faire comment ? Comment on va marcher ? Voilà pourquoi nous lançons ce message pour qu’il y ait plus de paix afin que nous puissions vivre en paix », a réagi le porte-parole Malick Sawadogo.

En rappel, l’association Kiswend-sida des personnes handicapées du Burkina est née en 2012. Son but est de contribuer à l’amélioration des conditions de vie des personnes vivant avec un ou plusieurs handicaps.

Aminata Catherine SANOU (Stagiaire)

Burkina 24

Écouter l’article


Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page