Insécurité au Burkina : « C’est parce que le MPP a empêché des gens d’être au pouvoir »

Une délégation du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) a mené des échanges avec leurs militants de la région de l’Est le jeudi 25 novembre 2021

Des attaques terroristes de plus en plus récurrentes et une situation humanitaire difficile, c’est le constat fait par le Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP) face à ses militants de la région de l’Est. Cependant, le parti au pouvoir trouve une relation entre la recrudescence des attaques avec la tenue du procès de l’assassinat du Capitaine Thomas Sankara et 12 de ses camarades.

Selon le Dr Bendi Ouoba, membre du bureau exécutif national du MPP, « beaucoup avait juré que ce procès n’aurait pas lieu. Ce sont eux qui font tout pour le perturber. C’est pour cela qu’il y a des attaques de part et d’autre afin de nous empêcher de mener le procès dans de bonnes conditions ». 

Il a expliqué que les attaques à répétitions de part et d’autre ont pour objectif d’empêcher le bon déroulement du procès. Pour lui, une preuve de ses propos se trouve dans les appels à la libération du Général Gilbert Diendéré ou encore le retour de l’ex-président Blaise Compaoré lors des différentes manifestations. Pour le Dr Bendi Ouaba, la demande de démission du président n’est pas adéquate.  

Allant plus loin, il a indiqué que certains ont des « intentions inavouées ». « C’est parce que le MPP a empêché des gens d’être au pouvoir et de continuer à bouffer que nous sommes dans une telle situation. Lorsque vous enlevez la main de quelqu’un du repas, il ne va pas vous remercier, il va chercher à récupérer son plat », a martelé le Dr Bendi Ouaba. 

Pour dédouaner son parti de tous ces problèmes qui minent la société burkinabè, il a indiqué que le gouvernement a débloqué plus de 725 milliards de francs CFA pour la lutte contre l’insécurité au cours des 5 dernières années. D’autres efforts ont été également consentis selon les propos du Dr Bendi Ouaba.

Source: Sidwaya

Écouter l’article

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page