Burkina Faso : Le parolier Donsharp Debatoro, Kundé d’or 2021 !

La 20e  édition des Kundé d’or a connu son apothéose le vendredi 26 novembre 2021 dans le complexe du palais des sports de Ouaga 2000. Plusieurs artistes ont vu leur travail récompensé. Et c’est Donsharp Debatoro qui s’est taillé la plus grosse part du lion. En plus du trophée de la meilleure vidéo, il est sacré Kundé d’or 2021. 

Le parolier Donsharp Debatoro a remporté la nuit du vendredi 26 novembre 2021, le prestigieux trophée du Kundé d’or avec son titre « Soundjata, le fils du buffle », il obtient également le prix de la meilleure vidéo de l’année.

En lice avec Amzy, Dez Altino, Cisby et Imilo Lechanceux, c’est Don Sharp qui a séduit les membres du jury avec ses œuvres savamment orchestrées. Plus que de la joie, c’est un rêve qui se réalise pour l’artiste, déjà nominé dans les éditions précédentes sans remporter le trophée.

Donsharp Debatoro

« C’est un sentiment de joie, c’est une satisfaction absolue surtout qu’au-delà de ma modeste personne, c’est tout un courant, un pan, c’est une articulation de la musique qui a été récompensée et j’ai nommé l’art oratoire, le slam.

Donc ce trophée en réalité, je le dédie à tous les faiseurs de cet art… parce que notre musique n’est pas facile, surtout qu’elle n’est pas dansante, c’est une musique qui s’adresse directement à la matière grise, c’est une musique de conscientisation », a exprimé le parolier.

Empêchés en 2020, pour raison de COVID-19, les Kundé d’or 2021 se présentaient comme une édition de défis pour les organisateurs, à entendre Salfo Soré dit Jah Press, commissaire général des Kundé.

Heureux de l’avoir réussi, il rappelle les raisons pour lesquelles il a placé cette 20e édition sous le signe de la résilience et de la résistance. « Quand vous suivez les évènements, à tout moment on pouvait avoir un coup de fil ou bien on pouvait nous dire de ne pas tenir cette édition, donc vraiment c’est la résistance, c’est la résilience. C’est dans la même veine que le FESPACO, le tour du Faso, pour dire qu’il y a des problèmes certes, mais la vie continue, et je pense que c’est un pari réussi », a-t-il indiqué.

Au titre des récompenses, plus de 15 prix principaux et spéciaux ont été décernés aux artistes qui se sont illustrés le long de cette année. Le prodige du rap burkinabè Kayawaoto, s’est démarqué en raflant deux trophées dont celui du Kundé de la révélation, et le Kundé de l’artiste le plus joué en discothèque.

Sié Frédéric KAMBOU

Burkina 24

Écouter l’article

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page