Université Joseph Ki-Zerbo : La SBDC se penche sur les élections au Burkina Faso

La Société Burkinabè de Droit Constitutionnel (SBDC)  a organisé, ce samedi 4 décembre 2021, un mini colloque à Ouagadougou. Placé sous le thème, « les élections au Burkina Faso », ce colloque a regroupé des étudiants en droits des universités publiques et privées de Ouagadougou.

En vue de  permettre aux étudiants d’exposer sur la thématique des élections au Burkina Faso, la Société Burkinabè de Droit Constitutionnel (SBDC) a organisé un mini colloque, ce samedi 4 décembre 2021, à Ouagadougou. Ce colloque, à la différence des autres, sera animé par les étudiants sous la surveillance des membres de la SBDC et du comité scientifique.

Photo de famille

Selon  Serge Soubeiga, SG de l’Office National de l’Identification(ONI), représentant Aristide Béré, DG de l’ONI et parrain de la cérémonie, cette initiative est accueillie « positivement » par l’ONI.

« Etant donné que nous vivons aujourd’hui une crise sécuritaire sans précèdent et cette crise a relégué au second plan un certain nombre de questions  dont la question des élections. J’en veux pour preuve les élections municipales qui étaient initialement prévues pour se tenir cette année ont été reportées pour le 22 novembre 2022. C’est vraiment une aubaine que la Société Burkinabè de Droit Constitutionnel offrent ce cadre d’échange sur la question des élections », a-t-il affirmé.

Serge Soubeiga, SG de l’Office National de l’Identification(ONI), représentant Aristide Béré, DG de l’ONI et parrain de la cérémonie, a accueilli positivement la tenue de colloque.

Il a laissé entendre que le Burkina Faso qui a fait l’option de la démocratie a régulièrement organisé des élections mais cette année la question de la crise sécuritaire fait qu’un nouveau paradigme est né. Celui d’organiser des élections dans une situation de crise.

Au-delà de la question des élections, au cours du mini colloque, la SBDC va s’interroger également sur une série de thématiques dont la question du financement des élections, la corruption  et la répartition entre le juge constitutionnel et le juge administratif en matière électorale.

Idrissa Balboné, vice-président de la SBDC, a quant à lui noté que la structure a des cellules dans des universités publiques et  privées où il existe des Unités de Formation et de Recherche (UFR) en Sciences Juridiques et Politiques (SJP).

Et chaque année,  un thème central  est déterminé  puis décliné en plusieurs sous-thématiques reparties entre ces différentes cellules appelé action tank qui prépare ces thèmes pour les présenter au cours des journées de réflexions, lors des journées de réflexion SBDC qui se tiennent normalement à la fin de chaque mois.

Pour raison de calendrier, ces journées ont été remplacées par ce mini-colloque qui regroupe les universités de Ouagadougou.

Idrissa Balboné vice-président de la SBDC a laissé entendre que les conclusions des journées de réflexion seront  publiées dans la revue de réflexion constitutionnelle en format numérique.

« Le choix des élections est lié au contexte. Il y a eu des élections  législatives en 2020. On n’a encore fini de tirer suffisamment les leçons de cette élection. Il y a également un processus électoral qui est engagé pour les élections municipales qui vont se tenir probablement en mai 2022, selon les informations officielles. C’est ce contexte qui a justifié le choix de ce thème  », a-t-il affirmé.

Ce colloque à la différence des autres réunit les étudiants que la SBDC veut initier à la recherche et  créer en eux un esprit d’émulation.

Les conclusions des journées de réflexion seront  publiées dans la revue de réflexion constitutionnelle en format numérique et sera mis à la disposition du public, selon le vice-président de la SBDC. Le prochain colloque est prévu pour le 18 décembre, à Bobo-Dioulasso. Il réunira les étudiants de cette ville  et de Banfora.

Écouter l’article

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page