Santé sexuelle et reproductive : Des Journalistes renforcent leurs capacités à Ziniaré

« Grossesses non désirées pendant les fêtes de fin d’année et celles de l’indépendance à Ziniaré », tel a été le fil conducteur autour duquel s’est déroulé l’atelier de formation initié à l’endroit des journalistes de la région du Plateau-central et des régions voisines sur la santé sexuelle et reproductive, du jeudi 02 au samedi 04 décembre 2021 à Ziniaré. 

Pour l’occasion qui a été offerte de reparler de la santé sexuelle et reproductive avec des journalistes de la région du Plateau-central et des régions voisines, plusieurs communications ont pu être présentées.

A l’issue de ces dernières, est intervenue une visite au centre d’écoute pour jeunes, pour certains des participants, et pour d’autres, au Centre de santé et de promotion sociale (CSPS) de Ziniaré.

La première, dispensée par Dr Siaka Sya, médecin de santé publique à la Direction régionale du Plateau-central, a concerné « l’Etat des lieux de la santé sexuelle et reproductive/planning familial dans le Plateau-central ».

Le Docteur est arrivé à la conclusion que la situation de la santé sexuelle et reproductive et de la planification familiale de la population en général et des jeunes en particulier est assez préoccupante au Burkina Faso.

Les festivités du 11 décembre et de fin d’année sont pour lui un environnement de forte vulnérabilité pour les jeunes. Le défi, a-t-il dit, c’est l’implication des Hommes de médias dans la sensibilisation des jeunes et adolescents à adopter des comportements responsables.

De la seconde communication, sur « les événements nationaux et santé de la reproduction », le communicateur Joseph Ido, Secrétaire exécutif national du Réseau africain jeunesse santé et développement (RAJS/BF) a conclu en soutenant que « la lutte contre les effets néfastes des événements de grande mobilisation nécessite une communication autour du phénomène et un plaidoyer, pour la prise en compte de la santé dans les événements de grande mobilisation ».

« Pour que l’école retrouve son lustre d’antan, il appartient aux filles de relever le défi d’un comportement responsable et de la réussite scolaire afin de participer pleinement aux sphères de décision et de façon efficiente au développement de la Région du plateau-central et du Burkina tout entier ».

Telle est la conclusion à laquelle est parvenue la représentante de la Direction régionale de l’éducation primaire et scolaire du Plateau-central, Mme Sawadogo, lors de sa présentation sur « les grossesses non désirées en milieu scolaire dans le Plateau-central : enjeux et perspectives ». Il a de même été abordé « le rôle et la place des jeunes en matière de Droits et santé sexuels et reproductifs (DSSR) ».

L’autre communication, « comment écrire des histoires d’impacts ? », de la fondatrice de ‘’Queen Maafa’’ (presse en ligne), Fatoumata Ouattara, a permis un recyclage des participants. Elle a en effet mis l’accent sur les techniques, le réflexe et bien d’autres comportements à adopter pour réussir un bon article de presse.

Le présent atelier de renforcement des capacités, qui a regroupé vingt (20) journalistes de la radio, la presse écrite, la presse en ligne et un représentant de la direction régionale de la communication, s’inscrit dans le cadre de l’initiative de l’Association des journalistes et communicateurs en population et développement (AJC/PD) « zéro GND, pendant la célébration du 11 Décembre et des fêtes de fin d’année à Ziniaré ». L’atelier a été soutenu par le partenaire PP Global.

Tambi Serge Pacôme ZONGO

Burkina 24

Écouter l’article

Serge Pacôme ZONGO

Tambi Serge Pacôme ZONGO, journaliste s'intéressant aux questions politiques et de développement durable.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page