Ouagadougou : Armand Béouindé offre des vivres aux détenus de la MACO

Le maire de la ville de Ouagadougou, Armand Béouindé  s’est rendu à la Maison d’Arrêt et de Correction de Ouagadougou (MACO), ce lundi 20 décembre 2021. Cette visite a  pour objectif de  souhaiter bonne fête par anticipation aux pensionnaires et exprimer ses encouragements aux Gardes de Sécurité Pénitentiaire (GSP).

Le maire de la Ville de Ouagadougou a visité les pensionnaires de la Maison d’Arrêt et de Correction de Ouagadougou afin de leur souhaiter une bonne fête. Il a également écouté leurs doléances ainsi que celles de l’administration pénitentiaire et a promis les prendre en compte.

Le maire et sa délégation ont également encouragé les Gardes de Sécurité Pénitentiaire.

Selon lui, tous les ans, sa délégation et lui viennent  pour manifester leur  solidarité avec leurs  frères qui sont en conflit momentané avec la loi et qui sont momentanément privés de leur liberté.

« (…) Ce n’est pas parce qu’aujourd’hui eux, ils sont ici que nous devons les abandonner. Nous devons leur exprimer vraiment notre solidarité et leur donner du réconfort et les encourager en leur disant qu’il y a un espoir, pour qu’après leurs peines, ils puissent rejoindre la société et continuer toujours à jouer leur rôle. 

Aux Gardes de Sécurité pénitentiaire qui tous les jours s’investissent à créer les conditions ici pour que la vie de nos frères et sœurs puisse être agréable, à eux également, nous sommes venus exprimer nos encouragements et notre solidarité », a déclaré  Armand Béouindé.

Il a, au cours de cette visite, apporté des vivres  aux détenus afin de leur permettre de traverser cette année dans les conditions les mieux adaptées.

Armand Béouindé a aussi remis une enveloppe financière au directeur de la MACO.

La représentante des bénéficiaires a remercié le maire pour ses dons et exprimer leurs doléances. Elle a demandé d’avoir une pensée spéciale pour la MACO et les détenus  car les cellules sont débordées. Selon elle, quand un détenu est à l’aise, il peut mieux vivre sa peine car ce sont des « bras valides » du pays qui sont incarcérés.

L’inspecteur de sécurité pénitentiaire principal, Ouédraogo N. Claude, directeur de la MACO a, quant à lui, apprécié le geste du maire et affirmé que ce don va servir à apporter un plus pour les fêtes de fin d’année et pour améliorer la ration alimentaire des détenus.

Il a aussi énuméré les difficultés que rencontre la MACO notamment le surpeuplement et la fluidité de la circulation au niveau de cette administration.

« Avec l’ouverture du tribunal Ouaga 2, il y a un flux supplémentaire de détenus bien que nous soyons dans une situation de surpopulation carcérale permanente. Donc  si on fait les statistiques, je sais qu’il y a plus de 300 qui se sont ajoutés. Nous sommes à plus de 200 de surpopulation », a-t-il déclaré.

L’inspecteur de sécurité pénitentiaire principal, Ouédraogo N. Claude, directeur de la MACO a présenté les doléances de son administration au maire de la ville de Ouagadougou

Il a aussi soulevé le  problème d’hygiène. « Nous avons un dépotoir mais le traitement des déchets ménagers n’est pas évident. On avait un problème de feux tricolores qu’on avait souhaité remettre. Je sais que les travaux suivant les promesses vont démarrer d’ici là. C’était pour qu’on puisse accélérer parce qu’avec les fêtes de fin d’année, il y a beaucoup d’accidents, parce qu’il y a de l’affluence au niveau des maisons d’arrêts, parce que chacun veut voir son parent incarcéré », a laissé entendre le directeur de la MACO.

Le maire Armand Béouindé a promis prendre en compte leurs doléances, voir avec le ministère des infrastructures et l’entreprise en charge de la RN4 pour rendre la circulation au niveau de la MACO fluide.

Les dons remis à la MACO sont composés de 2 tonnes de riz, 5 bidons de 20 litres d’huile,18 cartons de boules de savon, 3 cartons de savons liquide, 5 bidons d’eau de javel, 5 bouteilles de gel hydroalcoolique, 5 stations de lavage de mains, 5 thermomètres infrarouge.

Alice Suglimani THIOMBIANO

Burkina 24

Écouter l’article

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page