Sécurité au Burkina : Du conte et de l’humour pour réconforter les cœurs et donner du courage

La 7e édition de la nuit du conte et de l’humour a eu lieu dans la soirée du vendredi 17 décembre 2021 à Ouagadougou. Elle a été organisée par le club des amis de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) des universités de Ouagadougou. 

C’est sous le thème, « Rôle et place du conte et de l’humour dans la prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violent pour un Burkina Faso de paix » que la 7e édition de la nuit du conte et de l’humour a été placée. Selon la présidente du club, ce thème correspond à l’actualité du moment et aux réalités du pays.

« Comme vous le savez, le Burkina Faso traverse des moments très difficiles, beaucoup de crises sécuritaires qui engendrent des conséquences négatives tant sur le plan socioéconomique que politique. Nous, nous sommes des jeunes et acteurs clés dans la prévention de l’extrémisme violent et la radicalisation. Nous avons choisi ce thème afin qu’ensemble nous puissions utiliser l’humour pour réconforter un peu les cœurs, donner un peu de courage, de sourire et de force et aussi les contes traditionnels qui sont remplis de sagesse. Nous voulons utiliser ces deux richesses pour trouver des solutions ou des voies pour résoudre ce problème d’extrémisme violent et de radicalisation » a-t-elle expliqué. 

Le parrain artistique de cette 7e édition, David Ouédraogo, directeur du Théâtre du progrès, a tenu à féliciter le club des amis de l’UNESCO pour la tenue de la 7e édition de cet événement. Pour lui, c’est un honneur et plaisir d’avoir été choisi comme parrain artistique. Il a aussi renouvelé son engagement à les accompagner pour les prochaines fois.

« Quand le club est venu me voir pour demander à ce que je sois leur parrain, j’ai dit que je ne saurais répondre et refuser à leur demande. Je suis content qu’il parle de paix. Que Dieu les accompagne afin qu’on retrouve cette paix. C’est eux qui sont la relève aujourd’hui. Sans paix nous ne pouvons rien faire ».

La soirée a été marquée par de belles prestations humoristiques et par le récit de merveilleux contes de plusieurs jeunes engagés dans cette lutte pour parvenir à une paix effective au Burkina Faso.

Notons que le Club des Amis de l’UNESCO des Universités de Ouagadougou est une structure estudiantine créée en 1984 qui contribue à la promotion des idéaux de l’UNESCO dans un monde où la culture de la paix et de la tolérance est devenue plus que jamais un impératif.

Flora KARAMBIRI

Burkina 24 

Écouter l’article

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page