Processus de réconciliation nationale : Zéphirin Diabré invite le CFOP à y participer

Le ministre d’Etat chargé de la réconciliation nationale, Zéphirin Diabré a été reçu en audience par le chef de file de l’opposition politique (CFOP), Eddie Komboïgo, ce mardi 28 Décembre 2021 à Ouagadougou. L’ordre du jour de cette visite était d’échanger sur l’organisation prochaine du forum national de réconciliation, initialement prévu du 17 au 23 janvier 2022 mais reporté pour diverses raisons. 

En sa qualité de ministre chargé de la réconciliation nationale, Zéphirin Diabré était, en cette matinée du 28 décembre 2021, au siège du Chef de File de l’Opposition pour discuter sur les questions de la réconciliation nationale avec les membres du CFOP.

« Vous imaginez bien que les questions qui ont été abordées tournent autour de la mission que je conduis actuellement et qui est donc relative à la réconciliation nationale. En espèce, il s’est agi pour moi de venir expliquer au chef de file de l’opposition et à ses collègues ce qui constituera la dernière ligne droite de cette mission à savoir l’organisation prochaine du forum national de la réconciliation », a expliqué l’ex-chef de file de l’opposition.

L’occasion faisant le larron, le ministre chargé de la réconciliation nationale a saisi l’occasion pour faire le point de l’ensemble des travaux qu’il a eu à  conduire jusqu’à ce jour. Par ailleurs, Zéphirin Diabré retient comme raison essentielle de sa visite, le plaidoyer fait aux acteurs de l’opposition.

« J’ai fait un plaidoyer auprès du Chef de File de l’Opposition politique pour que l’opposition s’associe aux efforts du ministère pour faire en sorte que ce forum national de réconciliation soit un succès et un succès total », a-t-il indiqué.

Ce plaidoyer lancé à l’égard des membres de l’opposition fait suite à la décision précédente de l’opposition à ne plus participer aux différentes instances gouvernementales.

Une décision que le patron en charge de la réconciliation nationale dit respecter mais a tenu à préciser que « la question de la réconciliation nationale doit se situer au-delà des contingences politiques, et qu’au regard de l’importance de ce forum qui se dessine, et au regard de ce que ce forum va apporter comme point de départ important pour la question de la réconciliation, au regard de la contribution même de ce forum, la résolution des problèmes à la fois anciens et présents du pays ».

Cependant, il a, en toute humilité demandé au chef de file de l’opposition et à ses collègues de bien vouloir faire une entorse à leur décision et à s’associer à la fois au conseil national d’orientation et de suivi qui va piloter ce forum et au comité national d’organisation qui va en assurer l’organisation pratique.

Face à ces actions de tentatives de réconciliation nationale, le chef de file de l’opposition, conscient de son importance a dit accusé réception et va analyser la question avec intérêt. « Aujourd’hui, nous avons reçu le ministre en charge de la réconciliation nationale, qui est venu plaider pour que nous reprenions service au niveau du conseil national d’orientation et de suivi, et ensuite de participer au comité national d’orientation. Nous l’avons écouté religieusement, nous allons nous réunir et nous allons lui donner une suite dans les meilleurs délais », a signifié Eddie Komboïgo.

Initialement prévu du 17 au 23 janvier 2022, le forum national de la réconciliation, ne va pas respecter son calendrier. Pour diverses raisons, il est reporté à une date qui sera communiquée ultérieurement.

Sié Frédéric KAMBOU

Burkina 24

Écouter l’article

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page