Le mérite de 27 acteurs du monde de l’information et de la communication reconnu par le CSC

Le Conseil Supérieur de la Communication ( CSC) en collaboration avec la grande Chancellerie a procédé à la décoration de 27 travailleurs et acteurs de la communication et de l’information ce 29 décembre 2021 à Ouagadougou. 

Une minute de silence a été observée à l’endroit des victimes des attaques terroristes avant le cérémonial de décoration des travailleurs et de partenaires du CSC pour leurs efforts dans ce contexte.

En effet, malgré ce contexte difficile, les acteurs du secteur de l’information et de la communication, ont pu trouver les moyens, des ressources pour jouer convenablement leur rôle et relever les défis du moment, a reconnu le vice-président du Conseil, Abdoulazize Bamogo.

 Les médias, les agences de communication ont su avec beaucoup de professionnalisme accomplir leur véritable mission d’information de la population. Ils ont dans leur grande majorité fait preuve de responsabilité, attentifs aux observations de l’ordre du régulateur du secteur.

Les résultats ont été possibles grâce aux efforts conjugués de ces acteurs certes mais aussi en raison d’une implication judicieuse des travailleurs du conseil aussi. Ce sont au total 27 récipiendaires dont 20 de l’ordre du mérite et 7 autres de l’ordre des officiers.

Géoffroy Vaha, télévision 3TV

« On connait le contexte actuel, celui de l’insécurité et on apporte notre contribution à l’ancrage de la stabilité et de la démocratie. Si le mérite est reconnu, je le prends avec beaucoup d’humilité. Le métier il n’est pas fait seul. Je remercie la rédaction, le groupe Tam-Tam avec lequel je travaille. Le mérite revient aussi à toutes ces personnes et à ma famille », dit Géoffroy Vaha de la télévision 3TV.

Des sentiments de fierté et de joie aussi chez Coulidiati Patrick, directeur de publication du site artistes.bf, fait officier mais c’est surtout un appel à continuer. « Ce n’est pas le moment de dormir sur les lauriers », a-t-il lancé.

Henriette Ilboudo, journaliste à la retraite

Des anciens n’ont pas été oubliés, parmi les récipiendaires, Henriette Ilboudo, ancienne journaliste à RTB est élevée au rang d’officier pour son apport à la jeunesse génération.

« A la retraite  depuis 2012, je suis dans l’association des journalistes retraités. Je travaille toujours avec mes consœurs, à former et sensibiliser les jeunes surtout ceux qui viennent de commencer le métier pour leur montrer la voie, parce qu’être journaliste, ce n’est pas chose facile. Il faut accepter les critiques, accepter et suivre les conseils et écouter les anciens. Si on reconnait toujours tes mérites, ça va veut dire qu’on ne t’oublie pas pour ce que tu fais. Je souhaite à la jeunesse beaucoup de courage parce que nous sommes à une période très difficile », s’’est-elle exprimé.

C’est l’occasion pour le Vice-président du CSC d’exhorte les récipiendaires à poursuivre toujours dans ce sens, celui du travailleur engagé et impliqué pour sa structure et pour son pays, à faire mieux pour servir d’exemples à d’autres. Car pour lui, dans ce contexte assez difficile que traverse notre pays, la bonne implication des professionnels de l’information et de la communication est un facteur important pour la victoire contre les agresseurs.

« Notre professionnalisme et notre patriotisme seront un facteur déterminant pour la réconciliation, la cohésion sociale et pour la paix », a laissé entendre.

Écouter l’article

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page