Alassane Dramane Ouattara n’approuve pas le chronogramme de la transition malienne

Côte d’Ivoire – Le chef de l’Etat ivoirien, Alassane Dramane Ouattara, a reçu en audience le 03 Janvier 2022 au palais présidentiel d’Abidjan-Plateau, une délégation gouvernementale malienne. Ces émissaires du Président de la Transition malienne Assimi Goïta étaient venus lui présenter le nouveau chronogramme tel que décidé par les assises nationales et qui préconise une durée de cinq (5) années de cette transition. 

La délégation de ministres maliens à Abidjan, la capitale économique de la Côte d’Ivoire, était composée d’Abdoulaye Diop des Affaires Etrangères et d’Abdoulaye Maïga de l’Administration territoriale ainsi que de Zeïni Moulaye Haïdara qui a piloté les assises nationales.

Selon le magazine Jeune Afrique qui relate les faits, les officiels maliens au cours de cet entretien ont exposé les résolutions majeures des assises nationales dont la durée de la transition portée à 5 (cinq) ans, ainsi qu’un référendum constitutionnel en Décembre 2023, un scrutin local en Juin 2024 puis les échéances législatives et sénatoriales en Mai 2025.

Pour Abdoulaye Diop, le Ministre des Affaires Etrangères du Mali, ce chronogramme serait soumis à des amendements en cas d’évolution de la situation et il a rappelé que le Président Assimi Goïta y voit le gage de la « restauration du Mali ».

Il s’ensuivit un non catégorique du Chef de l’Etat ivoirien à ce plan de sortie de la transition au Mali qui s’exposerait à de « sévères sanctions économiques au plan international » en cas d’entêtement.

A en croire Jeune Afrique, le chef de l’Etat ivoirien envisage de s’entretenir avec son homologue malien avant le double sommet extraordinaire de l’Uemoa et de la Cédéao à Accra au Ghana le 09 Janvier prochain.

Entre-temps, la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest table sur un régime de sanctions contre la junte au pouvoir au Mali.

Les ministres maliens se sont récemment entretenus avec le Sierra-Léonais Julius Maada Bio et le Président du Faso en quête de soutien.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU 

Burkina24 

Écouter l’article

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page