Bassolma Bazié tend la main à tout Malien en difficulté au Burkina Faso

Bassolma Bazié, ancien secrétaire général de la Confédération générale du travail du Burkina (CGT-B), a réagi sur la situation qui prévaut au Mali avec notamment les sanctions de la CEDEAO.

SOLIDARITE AFRICAINE !

Face à la conjointe cynique décision de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et de l’Union Economique et Monétaire Ouest-Africaine (UEMOA) de punir les Frères et Sœur Africains du Mali, j’exprime ma solidarité !

En effet, face à cette action de fermeture des frontières et les mesures connexes, qui ressemble fort bien à un assassinat programmé et planifié de tout un Peuple, je propose mon hospitalité à chaque Frère et/ou Sœur Malien en transit au Burkina Faso, et qui serait bloqué par cette décision moyenâgeuse. Les contacts indiqués en dessous de ce message sont à votre disposition chers Frères et Sœurs Africains du Mali, 24H/24H!

La fraternité et l’hospitalité africaines ne se proclament pas, elles se vivent !

Punir un Malien, c’est punir un Burkinabè, c’est punir un Frère Africain !

Bassolma BAZIE

70336441

78165631

[email protected] 

Écouter l’article

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page