Le Mali ne se sent ni impressionné ni intimidé par les sanctions de la CEDEAO

Sur la base de la réciprocité, les autorités de la Transition malienne ont décidé de fermer à leur tour leurs frontières avec les pays membres de l’institution sous-régionale.

Le Mali rappelle également ses ambassadeurs accrédités auprès des Etats concernés et se réserve le droit de réexaminer son adhésion à la dite entité, a déclaré le Gouvernement malien dans la nuit du 9 au 10 janvier 2022 à la télévision nationale.

Écouter l’article

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page