Mali : « La CEDEAO prouve définitivement qu’elle n’est plus un instrument des peuples »

Tahirou Barry, ancien ministre burkinabè de la culture, a réagi ce 10 janvier 2022 sur la situation au Mali.

« Les sanctions du 9 janvier de la CEDEAO contre le Mali sont illégales, injustes et inappropriées.

Quand une CEDEAO ferme les yeux sur les violations flagrantes des constitutions et les graves atrocités terroristes et retrouve une subite vitalité quand des nations décident souverainement de prendre leur destinée en main, le paradoxe est révoltant.

La CEDEAO, en décidant d’étouffer aveuglement le peuple Malien prouve définitivement qu’elle n’est plus un instrument des peuples mais plutôt un bras souterrain de certaines puissances occidentales avec la caution d’un puissant syndicat de chefs d’État de la sous-région africaine.

Que Dieu réconforte les peuples qui luttent dignement pour se libérer »

 Tahirou Barry

Écouter l’article

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page