Google, Facebook et Twitter accusés de contribuer à la radicalisation

Posté par - 22 décembre 2016

Trois familles de victimes de la tuerie d’Orlando, survenue en juin dernier aux Etats-Unis, portent plainte contre les géants du Web qu’elles accusent d’avoir contribué à la radicalisation du tueur.  En juin dernier, Omar Mateen faisait irruption dans une boîte de nuit très fréquentée par la communauté homosexuelle et faisait 49 morts et 53 blessés.