JCI : Un Burkinabè occupe le poste de vice-président international

Posté par - 8 novembre 2016

Le sénateur Oumar Ouédraogo, président national de la Jeune chambre Internationale (JCI), vient d’être élu vice-président international pour l’année 2017.  Il a été accueilli  comme un président de la république par les membres de l’organisation ce lundi 7 novembre 2016 à l’aéroport de Ouagadougou. C’est par des drapeaux et des banderoles en main que le

Véhicules de l’Etat portés disparus : “Certains ont répondu et d’autres pas”

Posté par - 6 août 2016

Le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, était l’invité principal du 9e point de presse du gouvernement, ce 4 août 2016 à Ouagadougou. Plusieurs questions d’actualité étaient au centre des débats. Entre autres sujets abordés, l’institution de la contribution foncière sur les propriétés bâties et non-bâties (habitations secondaires), le non-paiement des impôts par les Burkinabè, la cherté

Ouagadougou : bientôt l’échangeur du Nord

Posté par - 16 juillet 2012

L’annonce a été faite lors de la cérémonie d’inauguration de la route d’interconnexion à la RN1, ce lundi 16 juillet 2012. Le maire Simon Compaoré, à l’occasion de son discours, a interpellé le Premier ministre sur la route sortie Nord de Ouagadougou, route du Yatenga. « La route est morte, complètement morte », a-t-il dit. Ce à

Route d’interconnexion à la RN1 : Livrée avec la satisfaction du gouvernement

Posté par - 16 juillet 2012

La route d’interconnexion à la RN1 à la sortie vers Bobo-Dioulasso (lot 1 du projet d’interconnexion des routes nationales RN1 et RN4), a été officiellement inaugurée ce lundi 16 juillet 2012. Le gouvernement, par la voix du Premier ministre, se dit satisfait. Simon Compaoré, le maire de la ville de Ouagadougou, la qualifie de « magnifique»,

Subventions publiques à la santé : « Des cas de mauvaises pratiques » relevées par une commission d’enquête parlementaire

Posté par - 11 juillet 2012

Les subventions publiques  accordées par l’Etat burkinabè pour permettre la gratuité et l’accès à  certains soins médicaux (accouchements, ARV, urgences sans prépaiement, etc.), ne sont pas totalement bien gérées sur le terrain. C’est l’une des conclusions auxquelles ont abouti les membres de la commission d’enquête parlementaire sur les subventions publiques et présentées à la presse