Affaire tablettes: «Nos gouvernants ne sont pas à la hauteur des attentes du peuple»

Posté par - 5 décembre 2016

Dans cette déclaration, le Balai Citoyen réagit sur l’affaire des tablettes. Depuis quelques semaines, une affaire dite de « tablettes » tient l’opinion publique en haleine au Burkina Faso. En effet, le 13 novembre dernier, le président de l’Assemblée nationale, Salif Diallo, a reçu des mains de la ministre de l’Economie numérique et des postes,

Corruption au ministère des finances : La gendarmerie à la rescousse

Posté par - 1 décembre 2016

« On ne peut pas oublier » l’affaire des tablettes, disait Claude Wetta, secrétaire exécutif du Réseau national de lutte anti-corruption (REN-LAC) le 30 novembre 2016. L’Autorité supérieure de contrôle de l’Etat et de lutte contre la corruption (ASCE-LC) a orienté ses lanternes sur le dossier et compte aller jusqu’au bout. L’ASCE-LC a ainsi écrit au ministre

Corruption au Burkina : L’ASCE sur deux dossiers

Posté par - 19 novembre 2016

Les moteurs de l’Autorité supérieure de contrôle d’Etat et de lutte contre la corruption (ASCE-LC) tournent actuellement à plein régime. Les contrôleurs de l’institution sont actuellement sur plusieurs dossiers, dont les plus célèbres sont celui de l’affaire des tablettes Huawei offertes aux députés et un marché public de l’Institut national de la statistique et de

Affaire des tablettes : “Il y a bel et bien eu violation de la loi anti-corruption !”

Posté par - 17 novembre 2016

Dans cette déclaration, le Réseau national de lutte anti-corruption se prononce sur l’affaire des tablettes offertes aux députés de l’Assemblée nationale, qui ne cesse depuis lors de défrayer la chronique. Le 10 novembre 2016, la ministre du Développement de l’Economie numérique et des Postes, Aminata Sana/Congo a remis au Président de l’Assemblée nationale Salifou Diallo,