« Le Burkina Faso, digue contre la barbarie et l’obscurantisme »

Posté par - 26 mars 2019

Afin que la « digue contre la barbarie, contre l’obscurantisme » que constitue le Burkina Faso ne cède, le Conseil de sécurité des Nations-Unies co-présidé par la France et l’Allemagne a effectué le voyage de Ouagadougou pour mieux appréhender la situation et au passage « redonner une impulsion » à la force conjointe du G5 Sahel. La spirale d’attaques