Burkina : Le Dima de Boussouma n’est plus

Posté par - 30 juillet 2019

Burkina 24 a appris le mardi 30 juillet 2019, le décès du Dima de Boussouma (Naaba Sonré). Né le 9 septembre 1941, il a été intronisé roi le 30 décembre 1967, à la mort de son père le roi Naaba Wobgo. Il était également député à l’Assemblée nationale au compte du Rassemblement pour la démocratie et

Burkina : L’état d’urgence prorogé de six mois

Posté par - 11 juillet 2019

La représentation nationale a prorogé ce jeudi 11 juillet 2019 l’état d’urgence au Burkina Faso.  L’Assemblée nationale a prorogé de six mois l’état d’urgence décrété dans 14 provinces  du Burkina.   Cette prorogation a pour principal objectif, selon le gouvernement, de renforcer et de consolider la lutte contre le terrorisme.  En rappel, c’est depuis le

Burkina : Le projet de loi portant modification du code pénal adopté

Posté par - 21 juin 2019

Le député Laurent Bado, furieux d’avoir été « enterré vivant » sur Internet, a-t-il convaincu par sa plaidoirie de voter le projet de loi portant modification de la loi 025-2018/AN du 31 mai 2018 portant code pénal au Burkina Faso ? Et ce « avec ses insuffisances » ? Le projet a en tout cas a été adopté 

Burkina : L’assemblée nationale adopte un nouveau statut des notaires

Burkina : L’Assemblée nationale adopte un nouveau statut des notaires

Posté par - 7 mai 2019

Le Burkina Faso vient d’adopter un nouveau statut des notaires ce mardi 7 mai 2019. Cette nouvelle loi est une relecture de l’ordonnance N°92-052/PRES/PM/MJ du 21 octobre 1992 portant statut des notaires. Les notaires sont des officiers publics institués pour recevoir tous les actes et contrats auxquels les parties doivent ou veulent donner le caractère

Adoption de la nouvelle constitution burkinabè : Des journalistes outillés à Nobéré

Posté par - 28 mars 2019

L’Assemblée nationale en partenariat avec le Centre parlementaire canadien a organisé une formation au profit des journalistes du Burkina Faso, du 25 au 27 mars 2019 à Nobéré dans la province du Zoudwéogo. L’objectif était d’outiller les journalistes sur la maîtrise des questions parlementaires et les enjeux des modalités d’adoption de la nouvelle constitution. Une

Terrorisme : « Aujourd’hui, la terreur a changé de camp »

Posté par - 6 mars 2019

Le contexte sécuritaire particulier qui prévaut au Burkina Faso aura marqué la cérémonie d’ouverture de la première session ordinaire de l’année 2019, à l’Assemblée nationale. Alassane Bala Sakandé a, lors de son discours, magnifié les Forces armées nationales dans leur quotidienne lutte contre le terrorisme. « Même s’il convient de ne pas dormir sur nos lauriers

Centrafrique : Un député tire en l’air en pleine session parlementaire

Posté par - 30 octobre 2018

Centrafrique – En pleine session parlementaire, un député centrafricain a sorti un pistolet et a tiré en l’air ce lundi 29 octobre au moment où l’élection d’un nouveau président du Parlement devrait se tenir.  Le député, ex-membre des Forces armées centrafricaines (FACA) et ex-chef des milices antibalaka, Alfred Yekatom, malgré ses nouvelles obligations parlementaires n’a

Modification du code électoral : Exit “la loi Shérif” et la carte consulaire

Posté par - 30 juillet 2018

Le projet de loi portant modification de la loi 014-2001/AN portant code électoral a été modifié ce 30 juillet 2018. Il consacre la Carte nationale d’identité burkinabè (CNIB) et le Passeport comme documents de vote.    « Face aux insuffisances constatées dans le code électoral », les ministères en charge de  l’administration territoriale, des affaires étrangères, de

Burkina: Les députés invités à se tourner vers une logique gagnant-gagnant

Posté par - 16 juillet 2018

L’Assemblée nationale tient du lundi 16 juillet au lundi 30 juillet 2018 sa première session extraordinaire de l’année. La cérémonie d’ouverture est intervenue ce 16 juillet à l’hémicycle. Neuf principaux dossiers seront examinés par les députés burkinabè. Alassane Bala Sakandé a invité les députés à placer la rencontre sous le signe du paradigme du consensus.

Suppression de la peine de mort au Burkina : « Le débat n’est pas épuisé »

Posté par - 19 juin 2018

En attendant le référendum sur la Loi fondamentale, le nouveau code pénal consacre la suppression de la peine capitale de l’arsenal juridique burkinabè. Pour autant, tous les Burkinabè ne s’accordent pas sur la pertinence du vote de leurs représentants en ces temps où le pays fait face au terrorisme. Les résultats d’un sondage réalisé en

Révélation du salaire de la ministre des finances: « Ça commence à voler un peu bas »

Posté par - 8 juin 2018

La majorité parlementaire a, au cours d’une conférence de presse ce 8 juin 2018, dénoncé le fait que l’opposition politique burkinabè ne maîtrise pas les textes de l’Assemblée nationale. L’opposition, selon Me Bénéwendé Sankara, pleurniche, alors qu’elle est allée jusqu’à créer, pour la première fois, une commission d’enquête parlementaire. Pour le 1er Vice-président du Parlement

Burkina : Le « besoin d’un renouveau politique » se pose

Posté par - 7 juin 2018

« Il y a besoin d’un renouveau politique », clament les députés du groupe parlementaire Union pour le progrès et le changement/Renouveau démocratique (UPC/RD). Ce renouveau, les treize élus du parti du chef de file de l’Opposition politique pensent «l’incarner à travers la création du groupe et de nos prises de position » depuis l’hémicycle à travers leurs

Assemblée nationale : « S’abstenir à l’UPC n’est pas de l’équilibrisme »

Posté par - 6 juin 2018

Le groupe parlementaire Union pour le progrès et le changement (UPC)  note « un recul dans la gouvernance au sein de l’assemblée » depuis l’élection de Alassane Bala Sakandé à la tête la représentation nationale le 8 septembre 2017. Le député Moussa Zerbo, porte-parole de l’Union pour le progrès et le changement et ses camarades parlementaires ne

Sakandé chez Diabré : Retrouvailles entre étudiant et professeur

Posté par - 17 avril 2018

Le Président de l’Assemblée nationale (PAN), Alassane Bala Sakandé, a rendu une visite de courtoisie au Chef de file de l’opposition politique, Zéphirin Diabré, ce mardi 17 avril 2018. Les deux hommes ont échangé sur des questions nationales. Alassane Sakandé dit avoir également demandé conseils et bénédictions auprès de son « aîné » qui fut l’un de

OPEN Burkina ou le combat continu pour la transparence dans la gestion

Posté par - 30 novembre 2017

Focalisée sur son but qui est de s’assurer la « transparence » dans la conduite des affaires publiques, elle fait de l’accès aux données à caractère public son cheval de bataille. Il s’agit de la jeune équipe de OPEN Burkina engagée « pour changer le Burkina Faso à travers l’amélioration de la transparence, la redevabilité, la participation citoyenne

Bala Sakandé aux élèves et étudiants grévistes : « C’est votre avenir qui est en jeu »

Posté par - 25 novembre 2017

Ces dernières semaines, enseignants et élèves battent le pavé pour aller rencontrer le ministre de l’éducation nationale, les uns pour exiger une amélioration de leurs conditions de vie et de travail, les autres pour que réponses soient trouvées aux exigences des enseignants afin qu’ils retournent dans les salles pour leur livrer les cours. Ce vendredi

Assemblée nationale : Le groupe parlementaire UPC/RD reconnu

Posté par - 25 octobre 2017

L’Assemblée nationale a entériné la création du groupe parlementaire Union pour le progrès et le changement UPC/Renouveau démocratique le lundi 23 octobre 2017. Le président du parti d’Opposition, Zéphirin Diabré avait dit ne pas prendre en considération l’existence de ce groupe composé de 13 députés démissionnaires du groupe parlementaire UPC. La démission des 13 du

« Apporter des réponses aux attentes des populations » depuis le perchoir : Le cap d’Alassane Sakandé

Posté par - 8 septembre 2017

Un discours-hommage à son prédécesseur et mentor Salifou Diallo. C’est la caricature à faire du discours d’Alassane Bala Sakandé, nouveau président élu de l’Assemblée ce vendredi 8 septembre 2017. La deuxième personnalité de l’Etat prend « l’engagement de rattacher [s]on action à la vision politique de [s]on devancier ». Une vision qui se résumerait à « l’esprit d’inclusion,

Députation : Albert Bamogo remplace Salifou Diallo

Posté par - 31 août 2017

Après la clôture de la session spéciale, le mercredi 30 août 2017 ouverte suite au décès de Salifou Diallo, l’Assemblée nationale ouvre ce jeudi 31 août 2017, une session extraordinaire. Celle-ci doit aboutir au vote du nouveau président de l’institution, le 8 septembre 2017. Pour cette session extraordinaire présidée par le premier vice-président de l’Assemblée

Salifou Diallo, « va-t’en, point barre » !

Posté par - 24 août 2017

« Tu as accompli des choses pour ta patrie. De grandes choses. D’autres n’ont pas abouti. Qu’à cela ne tienne, c’est la marque de l’homme, la marque de l’humanité. Aujourd’hui, tu as mis tout le monde d’accord sur ta personnalité, sur ta grandeur… tout le monde est d’accord et point barre ! », s’exclamait ainsi, Daouda Simboro, président

Projet de loi sur la Haute Cour : Blaise Compaoré pourra être jugé à son absence

Posté par - 22 juin 2017

Le Gouvernement burkinabè veut prendre en compte la décision du Conseil constitutionnel. A cet effet, un projet de loi a été transmis à l’Assemblée nationale pour intégrer le double degré de juridiction afin de permettre aux citoyens de « faire appel pour encore voir examiner leur situation ». Le pourvoi en cassation est également prévu, a annoncé jeudi

Droit d’accès à l’eau et à l’assainissement : Des députés en vigies

Posté par - 26 mai 2017

Pour s’assurer du respect du droit d’accès à l’eau et à l’assainissement, Water Aid appuie le Réseau des parlementaires burkinabè pour l’eau, l’hygiène et l’assainissement (REPHA-BF) pour que ses membres jouent à fond leur rôle de contrôle de l’action gouvernementale. Suite à la révision apportée à la Constitution du 11 juin 1991 par le Conseil

Burkina : Les sponsors du sport sous les projecteurs

Posté par - 20 mai 2017

Le ministère des sports et des loisirs (MSL) a célébré les principaux sponsors du sport burkinabè à travers une soirée dénommée « La Nuit du sponsor». Ce fut une occasion pour mettre ces partenaires sous les lampes des projecteurs. “Le cinq majeurs” où les cinq meilleurs sponsors du ministère des sports et des loisirs du Burkina

Insurrection et Putsch manqué : Aucune victime n’est encore indemnisée

Posté par - 11 avril 2017

La question de l’indemnisation des victimes de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 et du Coup d’Etat manqué de septembre 2015 est revenue en question orale le mardi 11 avril 2017 à l’Assemblée nationale. Ont-elles été indemnisées ? Existe-t-il des dispositifs législatifs ou réglementaires qui encadrent l’indemnisation et la prise en charge des victimes dans

Partenariat économique: Pour des députés plus avertis

Posté par - 7 mars 2017

Les parlementaires burkinabè n’auront plus à ratifier les Accords de partenariat économique (APE) sans chercher à savoir si « cela va aider leur peuple » qu’ils représentent au temple de la démocratie. Le Secrétariat permanent des organisations non gouvernementales (SPONG) et le Centre africain pour le commerce, l’intégration et le développement (CACID) et Enda veillent à ce

Assemblée nationale : Le groupe Burkindlim n’a pas fait du « béni-oui-oui »

Posté par - 2 février 2017

Le groupe parlementaire Burkindlim se défend d’avoir fait juste du « béni-oui-oui » durant les sessions parlementaires écoulées. Composé de sept partis politiques, le groupe a fait ce jeudi 2 février 2017 le bilan de sa participation à l’animation de la vie politique et de ses prises de position depuis l’Assemblée nationale. Membre de la majorité parlementaire,