Affaire 11 morts en garde à vue : Le SYNAF donne de la voix

Posté par - 17 juillet 2019

Dans cette déclaration, le Syndicat  des avocats du Faso (SYNAF) réagit à l’affaire de 11 gardés à vue décédés à l’unité anti-drogue. Le 15 juillet 2019,  le Procureur du Faso près le Tribunal de Grande Instance de Ouagadougou, par voie de presse, portait à la connaissance de l’opinion  publique  le décès survenu  dans la nuit

Burkina : Les avocats lèvent le mot d’ordre d’arrêt de travail

Posté par - 10 juin 2019

Ils s’étaient donné rendez-vous le 10 juin (2019) pour apprécier l’état des lieux et la meilleure conduite à tenir par rapport au mouvement d’humeur qu’ils avaient lancé depuis plus d’un mois. Au fil du temps, ils avaient réaménagé l’arrêt de travail en excluant leur participation, seulement, aux audiences pénales. Ce lundi 10 juin 2019, selon une

Burkina : Djibrill Bassolé s’entoure de nombreux avocats

Posté par - 20 octobre 2015

Jeune Afrique a révélé que l’ex-ministre des Affaires étrangères de Blaise Compaoré qui est accusé de complicité avec les auteurs du coup d’État manqué du 17 septembre dernier a recruté ”une armée d’avocats” pour sa défense. Le Ministre Djibrill Bassolé, accusé de complicité avec les auteurs du récent coup d’État conduit par le Général Diendéré est

La CENI recherche 45 avocats, notaires ou professeurs de droit

Posté par - 11 novembre 2012

La Commission électorale nationale indépendante (CENI)  recherche 45 partenaires “en vue de les établir coordonnateurs des Centres Provinciaux de Compilation des Résultats Electoraux (CPCR)“, selon un communiqué daté du 10 novembre 2012. Ces partenaires doivent être des avocats, des notaires ou des  professeurs de droit. Ils auront pour missions : – De réceptionner les résultats et

Cambriolage du bureau des avocats de Ousmane GUIRO : qui veut se couvrir ?

Posté par - 14 février 2012

La mise aux arrêts de l’ex-Directeur Général de la Douane, Monsieur Ousmane GUIRO, pour possession illicite de sommes considérables est, pour le commun des burkinabè l’événement de l’année. L’intéressé séjournant à la Maison d’Arrêt et de Correction de Ouagadougou (MACO), a choisi pour le défendre,le cabinet d’avocats Ouattara Sory et Salembéré. Dans la nuit du