Grossesses précoces et non désirées : Etat des lieux au Burkina

Posté par - 12 avril 2017

La récurrence des grossesses précoces (10 à 18 ans) et non désirées (non voulues) à l’école est devenue un phénomène préoccupant au cours des dernières années au Burkina. Un état des lieux a été fait le mardi 11 avril 2017 devant les parlementaires par le ministre de l’éducation nationale et de l’alphabétisation (MENA), Jean Martin