Burkina : Le MNLA chez Roch Kaboré

Posté par - 3 mars 2016

Le Président du Faso Roch Marc Christian Kaboré  a accordé une audience au président du Mouvement national pour la Libération de l’Azawad (MNLA) et président de la coordination des mouvements de l’Azawad, Bilal Ag Acherif dans la soirée du 03 mars 2016 à Ouagadougou, annonce un communiqué de la Direction de la communication (Dircom) de

Mali : Les mouvements de l’Azawad suspendent leur participation au processus de paix

Posté par - 24 août 2015

La coordination des mouvements de l’Azawad (CMA)  a annoncé suspendre sa participation au comité de suivi de l’accord de paix. Selon BBC, Sidi Brahim Ould Sidati, représentant de la CMA a indiqué que celle-ci se retire du processus jusqu’à ce que les groupes pro-gouvernementaux quittent la ville d’Anéfis. L’accord d’Alger  avait été signé par le

Mossa Ag Attaher du MNLA: « Nous sommes à Alger pour décrocher un statut de fédéralisme d’État pour l’AZAWAD »

Posté par - 18 septembre 2014

Le MNLA a affirmé ce matin à Ouagadougou son attachement à un statut politique pour l’Azawad. Alors que les négociations débutées en début septembre à Alger achoppent sur l’ordre du jour, Mossa Ag Attaher, le porte-parole du mouvement, a expliqué la revendication des mouvements de l’Azawad d’avoir un fédéralisme d’État pour ce territoire. Un statut qui

Quand le MNLA justifie sa présence à Ouagadougou

Posté par - 22 mai 2014

Ouagadougou serait-elle devenue une base arrière pour les mouvements armés du Nord du Mali? Beaucoup de Burkinabè se posent la question, et ce, depuis le début de la médiation menée par le Président du Faso dans la crise malienne. Pour les représentants de ces mouvements, la réponse est non.

Kidal : Le Président malien a demandé un arrêt des hostilités (AFP)

Posté par - 22 mai 2014

Le Président malien a demandé, dans un communiqué, l’arrêt immédiat des hostilités à Kidal, dans le Nord du Mali. Les groupes armés ont pris le dessus sur l’armée malienne lors des combats débutés dans la matinée du 21 mai 2014. Les forces armées maliennes ont tenté de reprendre le gouvernorat occupé depuis le weekend dernier

Mouvements du Nord Mali : « Nous n’allons jamais désarmer… »

Posté par - 8 janvier 2014

Le chargé de communication et président de la commission communication des trois mouvements armés maliens, MNLA (Mouvement national sur la libération de l’Azawad), HCUA (Haut Conseil pour l’unité de l’Azawad) et MAA (Mouvement arabe de l’Azawad), Mossa Ag Attaher, a animé un point de presse le 8 janvier 2014 à Ouagadougou. Il s’est agi pour lui

Mali : Ce n’est que le début

Posté par - 19 juin 2013

Ouf ! Pourrait-on dire après la signature de cet accord qui  a pris onze jours pour macérer avant de se faire accoucher après plusieurs pirouettes et jeux de boubous. Des jeux de burnous qui ont fait craindre que le médiateur de la CEDEAO n’ait épuisé ses talents conciliateurs, puisque le dimanche 16 juin, des rumeurs faisaient

La cessation des hostilités et le retour de l’armée à Kidal au menu des pourparlers inter maliens à Ouagadougou

Posté par - 8 juin 2013

Les pourparlers de paix inter maliens se sont ouverts finalement ce samedi 08 juin dans la capitale burkinabè, avec l’espoir d’une sortie définitive de crise. Les deux délégations maliennes se sont retrouvées avec le Président du Faso, médiateur dans la crise malienne, qui a proposé  un plan de discussion sur quatre points essentiels.

Crise au Mali : Des Maliens manifestent à Ouaga

Posté par - 21 avril 2012

Des Maliens vivant au Burkina ont manifesté dans la matinée de ce samedi 21 avril  2012 devant le ministère des Affaires étrangères  et de la Coopération régionale (MAECR) pour exprimer leur soutien au médiateur Blaise Compaoré et demander la réunification de  leur pays.

Le Mali: chronique d’une recolonisation programmée•

Posté par - 8 avril 2012

Une vingtaine d’intellectuels maliens, chapeautés par l’essayiste bien connue et ancienne ministre de la culture du Mali, Aminata Traoré, sont auteurs d’une analyse sur la situation que traverse leur pays, le Mali. Ils pointent un doigt accusateur sur la France et la “communauté internationale  qui ne s’est pas émue, outre mesure, des atrocités commises à

Déclarations d’un rebelle malien dans la presse burkinabè : « Elles ne doivent plus se répéter », selon Djibrill Bassolet.

Posté par - 10 février 2012

Dans son édition du jeudi 9 février dernier, notre confrère L’Observateur Paalga publiait un entretien avec un colonel de l’armée malienne, converti à la rébellion et réfugié au Burkina. Ce dernier, Hassane Ag Medhy ou le « Colonel Jimmy », y déclarait que la solution à l’actuelle crise qui secoue le Mali passe par l’indépendance du Nord